La Victoire de la Nation

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan remercie son peuple...

La Victoire de la Nation

S’exprimant au terme de la tentative d’attentat qui a été avortée, le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan qui a déclaré que la tentative de ceux qui ne toléraient pas l’Unité, l’Union et la Fraternité de la Turquie, de mettre la main sur l’Etat, s’était transformée en action armée, a rappelé que la démarche entreprise par l’organisation terroriste guléniste FETÖ avait été avortée grâce à tous les citoyens turcs des quatre coins du pays qui ont répondu « présents » et sont descendus dans les rues suite à l’appel qu’il a lancé le soir de l’incident.

« Tous mes citoyens ont rempli les places et se sont opposés en disant s’ils ont des tanks et des obus, nous, nous avons notre foi. Le fait que nos jeunes frères se mettent devant les tanks n’est pas quelque chose d’ordinaire. C’est une preuve de la foi et en particulier de sa démonstration. C’est cela qu’ils ont fait » a assuré le chef d’Etat Recep Tayyip Erdogan.

De son côté, le président de la Grande Assemblée Nationale de Turquie, Ismail Kahraman a précisé qu’en tant que peuple, ils n’avaient formé qu’un, et indiqué que les responsables de cette souffrance seraient sanctionnées tel qu’ils le méritent.

« Cela est une forme de terrorisme. La tentative de coup d’état a échoué. L’Etat fera le nécessaire afin que les responsables qui sont dans le pays et leurs liaisons qui sont à l’étranger, soient découverts. Cela sera fait dans le cadre de la justice » a assuré Kahraman.

Quant au Premier ministre et leader de l’AK Parti, parti de la justice et du développement, Binali Yildirim, il a remercié la population turque d’avoir protégé la démocratie.

« Ils ne voyaient que du rouge. Ils étaient envahis par la démence. Mais ce qu’ils ne savaient pas était cela. Ceux qui s’attaquent à la Maison du Peuple, auront les mains qui brûlent. Leur mains ont brûlé en moins de 24 heures. Aucune tentative de coup d’Etat ne restera impunie. Il en sera désormais de même. Personne ne pourra désormais oser s’attaquer à la volonté du peuple » a déclaré le chef du gouvernement turc Binali Yildirim.



SUR LE MEME SUJET