Le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg

Le Conseil de l'Europe et la Cour européenne des droits de l'Homme incluent désormais le turc parmi leurs langues de travail.

Le turc devient une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg

La langue turque est devenue une des langues officielles des institutions européennes de Strasbourg après la promotion de la Turquie au rang des pays les plus représentés au Conseil de l'Europe.

Le Conseil de l'Europe a ainsi adopté le turc comme une de ses six langues officielles avec l'anglais, le français, le russe, l'allemand et l'italien lors de sa Session d'hiver qui se tient actuellement à Strasbourg.

L'adoption du turc comme une langue officielle a été motivée par la transformation de la délégation turque à l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), dont le nombre est passé de 12 à 18. La Turquie est ainsi devenue parmi les pays les plus représentés à l'APCE avec la France, la Russie, l'Allemagne et le Royaume-Uni et l'Italie.

Le premier discours prononcé en turc à l'APCE a été celui du député Utku Cakirozer (Parti républicain du peuple - CHP) lors de la session de mercredi.

S'exprimant à l'Agence Anadolu sur l'adoption du turc comme la langue officielle du Conseil, Talip Kucukcan, président de la délégation turque (Parti de la Justice et du Développement - AK Parti), s'est dit "fier" de promouvoir le turc comme une langue de travail à l'échelle internationale.

"L'influence d'un pays se mesure à son pouvoir de représentation", a-t-il ajouté.

D'autre part, la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), juridiction internationale fondée par le Conseil de l'Europe, a également adopté le turc comme une de ses langues de travail.

La plateforme du Recueil des arrêts et décisions de la Cour (HUDOC) est ainsi devenue disponible en turc avec l'anglais, le français et le russe.

AA



SUR LE MEME SUJET