Massacre de Gaza: Le monde du sport turc réagit et condamne

La réaction officielle n'était pas du reste. En effet, le ministre des Sports et de la Jeunesse, Osman Aşkın Bak, a, vivement, condamné via son compte twitter les évènements tragiques de ce début de semaine à Gaza

Massacre de Gaza: Le monde du sport turc réagit et condamne

«Je me dois de dénoncer, je le fais en twittant, ou bien en participant à des collectes, ou soit en donnant mon argent. Chacun à sa façon. Mais, les Palestiniens eux donnent leur vie…. C’est vraiment le minimum que je puisse faire pour la Palestine…». 

C'est en ces termes que s'est exprimé, à l'instar de plusieurs parties du monde du sport en Turquie, Jacques Doudou Faty, l'ancien international sénégalais et sociétaire du club de Sivasspor, actuellement installé en Turquie.

En marge de l’inauguration, en grande pompe, de l’ambassade américaine à Jérusalem, ville sainte occupée, le monde du sport en Turquie n’est pas resté insensible face au massacre perpétré par l’armée israélienne contre des manifestants palestiniens, pacifiques et désarmés.

Les manifestants palestiniens qui commémoraient, également, le 70ème anniversaire de la "Nakba", qui coincide avec l'anniversaire de la création d'Israel, ont fait face à une machine de guerre sanglante qui a assassiné 59 martyrs, qui participaient à la marche du "Grand retour", à la lisière frontalière orientale de la Bande de Gaza. 

L’ancien triple champion olympique, la légende de la lutte, Hamza Yerlikaya, actuellement député de l’AK Parti, a réagi brièvement en soulignant que «la Palestine et Jérusalem ne sont pas seuls…». 

L’attaquant sénégalais de la formation turque de Göztepe à Izmir, Demba Ba, n’a pas manqué l’occasion de partager le message d’un des groupes de supporters de son ancien club du Besiktas, «Soutien inconditionnel au peuple palestinien…». 

D'ailleurs, les trois principaux groupes de supporters en Turquie, Çarşı (Beşiktaş), GençFB (Fenerbahçe) et Ultraslan (Galatasaray) ont, tous, condamné unanimement le massacre perpétré, lundi, en Palestine, via les réseaux sociaux. 

De son côté, Jacques Doudou Faty, ex-international sénégalais et ancien sociétaire de la formation turque de Sivasspor, a déclaré que «La décision des Etats-Unis de considérer Jérusalem comme capitale d’Israël est déjà absurde… C’est une injustice déconcertante vis-à-vis des palestiniens». 

Dans une déclaration faite au correspondant d'Anadolu, l'ex-marseillais explique sur un ton très calme : «Je me dois de dénoncer, je le fais en twittant, ou bien en participant à des collectes, soit en donnant mon argent, chacun à sa façon, mais les Palestiniens eux donnent leur vie…. C’est vraiment le minimum que je puisse faire pour la Palestine…».

Toujours très engagé dans les causes lui tenant à cœur, Faty a fait part de sa déception de la mobilisation «a minima» des joueurs et du monde du sport, ne cachant pas son étonnement des timides réactions des grands pays européens. "Cela a toujours été comme ça…», lance-t-il d’un air dépité.

Il a expliqué qu’il est «par contre, encore moins étonné» de voir le président turc Recep Tayyip Erdoğan fustiger le gouvernement israélien et la communauté internationale. 

Installé en Turquie depuis quelques temps, l’ancien pensionnaire de Sivasspor s’exprime sur la position du chef de l’Etat turc en précisant : "Je l’ai connu au Forum de Davos, quand il avait réagi fermement face à Shimon Peres. Aujourd’hui c’est l’un des seuls gouvernants musulmans au monde qui réagit, et c’est pour ça que j’aime la Turquie de tout mon cœur…». 

Selon lui « Erdoğan est le seul qui mérite un soutien total par le monde musulman, c’est un homme qui n’est sans doute pas parfait, mais il se manifeste à chaque fois contre l’injustice dans le monde, c’est un homme bon…». 

Contrarié par contre, par le comportement des dirigeants arabes, Jacques Faty conclut ses propos en lançant un message fort : «Il faut continuer la résistance sur les réseaux sociaux, il faut boycotter, je remercie tous les musulmans et non-musulmans qui se bougent contre les injustices…». 

La réaction officielle n'était pas du reste. En effet, le ministre des Sports et de la Jeunesse, Osman Aşkın Bak, a, vivement, condamné via son compte twitter les évènements tragiques de ce début de semaine à Gaza.

Il a affirmé que «ce que fait Israël aujourd’hui est un terrorisme d’Etat ! Je condamne fermement la situation actuelle, c’est tout simplement inhumain… je souhaite la miséricorde à tous nos martyrs…»

La Turquie a décrété un deuil national de trois jours à partir de mardi, et rappelé ses ambassadeurs à Washington et à Tel-Aviv pour consultation, parallèlement à son appel lancé à l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) pour tenir une réunion d'urgence vendredi. 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET