Besiktas juge "scandaleuse" et "partiale" la sanction de l'UEFA

"Ca montre combien est partiale la décision de l'UEFA qui nous met sur un pied d'égalité avec Lyon pour des incidents dont nous n'étions pas responsables"

Besiktas juge "scandaleuse" et "partiale" la sanction de l'UEFA

Le club turc de Besiktas a qualifié mercredi de "scandaleuse" et "partiale" l'exclusion de toute compétition européenne avec sursis, décidée par l'UEFA pendant une période probatoire de deux ans, après les incidents du quart de finale aller d'Europa League jeudi dernier à Lyon. 

"Il n'y a rien à dire sur cette décision scandaleuse", a déclaré Metin Albayrak, porte-parole du club stambouliote, dans des déclarations rapportées par la chaîne de TV privée NTV. 

Lyon a été frappé de la même sanction. Le match retour est prévu aujourd'hui jeudi à Istanbul.

"Ca montre combien est partiale la décision de l'UEFA qui nous met sur un pied d'égalité avec Lyon pour des incidents dont nous n'étions pas responsables" a ajouté M. Albayrak.

"Ce n'est pas possible d'accepter ça car la police de Lyon devrait être tenue responsable pour les incidents qui ont éclaté. C'est plus seulement le problème de Besiktas, mais de toute la Turquie", a encore développé le porte-parole.

M. Albayrak ajoute en outre que le club stambouliote attend la notification de la décision de l'UEFA dans son intégralité pour "faire tout ce qui est nécessaire", c'est-à-dire saisir tous les recours possibles. 

Le match aller, qui s'est joué au parc OL à Décines-Charpieu, aux portes de Lyon, avait débuté avec trois-quarts d'heure de retard en raison de l'envahissement de la pelouse par des dizaines de supporters lyonnais du virage Sud.

Il est prévu qu'aucun supporter lyonnais n'assiste au match retour jeudi à Istanbul, sur décision de l'OL (AFP)



SUR LE MEME SUJET