Varank: "L'Agence spatiale turque, un rêve de 20 ans"

Le ministre turc de l’Industrie et des Technologie, Mustafa Varank, s’est félicité de la création de l’Agence Spatiale Turque, affirmant qu’il s’agit de l’aboutissement d’un "rêve vieux de 20 ans"

Varank: "L'Agence spatiale turque, un rêve de 20 ans"

Le ministre turc de l’Industrie et des Technologie, Mustafa Varank, s’est félicité de la création de l’Agence spatiale turque, affirmant qu’il s’agit de l’aboutissement d’un "rêve vieux de 20 ans".

La création de l’Agence Spatiale Turque a été inscrite, jeudi, dans le Journal officiel turc.

A cette occasion, le ministre Varank a publié un communiqué.

Il a expliqué que l’Agence spatiale turque va permettre le renforcement de l’industrie spatiale, le développement des infrastructures et des ressources humaines dans les sciences liées aux technologies de l’espace, pour ainsi renforcer les capacités et talents turcs dans ce domaine.

Mustafa Varank a également indiqué que l’agence va définir les politiques et stratégies de la Turquie en matière des technologies de l’espace.

"Avec la création de l'Agence spatiale turque, nous réalisons un rêve vieux de 20 ans", a-t-il dit pour exprimer sa satisfaction.

"L'Agence spatiale turque va favoriser le développement d'une industrie compétitive et indépendante. Nos intérêts nationaux vont aussi être défendus dans l'espace", a-t-il affirmé.

Le ministre Varank a aussi fait savoir que l’Agence spatiale turque pourra notamment planifier le lancement de satellites et autres engins spatiaux, ainsi que toutes autres technologies en rapport avec les plateformes spatiales. L’agence a pour mission de développer et renforcer de technologies nationales dans le domaine de l’espace.

Il est prévu que l'Agence mène des études dans les océans et les zones polaires, mette en place des centres de recherches et des stations permanents ou provisoires dans ces endroits, et conclue des accords avec des partenaires turcs et étrangers pour développer des satellites et engins spatiaux et aériens.

L'Agence pourra aussi accorder des bourses et décerner des prix aux scientifiques, experts et chercheurs du domaine spatial.

En cas de situation sécuritaire extraordinaire, d'état d'urgence, de mobilisation militaire ou de guerre, tous les systèmes spatiaux seront utilisés dans le cadre de la sécurité et de la défense du pays.

Des experts étrangers pourront aussi être déployés au sein de l'Agence, à condition que leur nombre ne dépasse pas 10% des cadres propres de l'institution.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET