Cystite : une cellule artificielle capable de détruire la bactérie E. coli

Les scientifiques américains ont produit des cellules artificielles capables de combattre des bactéries

Cystite : une cellule artificielle capable de détruire la bactérie E. coli

Des cellules artificielles produites dans le cadre d’une recherche dont les résultats ont été publiés dans la revue « ACS Applied Materials and Interfaces », auraient imité certaines caractéristiques des cellules vivantes et après avoir identifié la bactérie E. coli (Escherichia coli), elles l’auraient détruite.

Ces cellules produites à partir de liposomes par les experts de l’université de Californie, ressemblent à des blocs de lego. Elles sont de courte vie et ne se divisent pas.

« Nous avons démontré que les cellules artificielles pouvaient percevoir, réagir et entrer en interaction avec les bactéries. Elles peuvent identifier les bactéries en dépendant très peu du lieu dans lequel elles se trouvent et agir comme des systèmes destructeurs vis-à-vis de celles-ci » a affirmé le leader de l’équipe de recherches Cheemeng Tan.

Ces cellules artificielles antibactériennes pourront être utilisées à l’avenir contre les infections résistantes aux traitements.



SUR LE MEME SUJET