Objectif du Croissant Rouge turc: Collecter 2,5 millions de poches de sang

Le Croissant Rouge turc invite l’ensemble de la population à réaliser au moins deux dons par an

Objectif du Croissant Rouge turc: Collecter 2,5 millions de poches de sang

Le président du centre de don du sang de la région du Nord de Marmara (Turquie Nord-Ouest), Ilhan Birinci, invite l’ensemble de la population turque à réaliser régulièrement des dons de sang. 

Ajoutant que l’objectif du Croissant Rouge turc est d’atteindre 2,5 millions unités de dons de sang en 2018, Birinci a souligné que le sang est un élément vital qui est impossible à produire de façon industrielle. 

En vertu d’un protocole signé entre le Croissant Rouge turc et le Ministère de la Santé, l’association subvient à 95% des besoins en sang du pays, a confié Birinci à Anadolu (AA), ajoutant que le Croissant Rouge souhaite atteindre 100% des dons. 

Il a partagé que l’augmentation des dons va de pair avec l’augmentation des sensibilités au regard de l’importance des dons. 

"Nous avons des centres de don du sang dans toute la Turquie, nous couvrons la totalité du territoire et nous sommes responsables des réserves de sang dans tous les hôpitaux de notre pays".

Birinci a rappelé qu’un donneur de sang doit avant tout être âgé entre 18 et 65 ans. 

"Alors qu’un homme en bonne santé peut faire quatre dons annuels (un tous les trois mois), une femme peut en faire trois par an (un tous les quatre mois). Il suffit pour cela de se rendre dans l’un des centres de don du sang. Après avoir rempli un formulaire, subi un petit examen médical et une analyse de sang, le médecin décidera si l’individu peut effectivement donner son sang. Si le don de sang est jugé conforme aux exigences il peut être prélevé. Cela dure entre 30 à 35 minutes ». 

- Des dons de sang après le repas du soir pendant le Ramadan

L’année dernière, le Croissant Rouge a collecté 2,2 millions d’unités de sang, a fait savoir Birinci, ajoutant que les 2,5 millions unités sont visées cette année.

Il a expliqué que les dons qui sont plus nombreux pendant l’été et le printemps se font plus rares en hiver ou pendant le mois de Ramadan. 

"Par conséquent, en particulier par temps froid ou le mois de Ramadan, nos citoyens doivent faire preuve de plus de sensibilité. Surtout pendant le mois de Ramadan, nos équipes seront à leurs dispositions après les repas du soir. Nous essayons de compenser la baisse du nombre de dons en travaillant en soirée". 

- Les taux de donneurs femmes sont plus faibles

L’ensemble des dons collectés font l’objet d’un certain nombre de tests déterminés par le Ministère de la Santé. Le Croissant Rouge effectue ces tests grâce à des équipements de pointe. 

De la sorte, toutes les précautions sont prises pour garantir la sécurité du donneur mais aussi celle des personnes qui seront transfusées en évitant les éventuelles infections. 

"Si les tests effectués sont négatifs, nous envoyons les sang collectés à nos hôpitaux. La cas échéant nous détruisons les poches de sang contaminées et informons, par courrier, le donneur en l’invitant à se rendre dans le centre de don le plus proche. Ici il est informé de la situation et est dirigé vers une institution médicale afin d’être pris en charge". 

Indiquant que la sensibilité à l’égard des dons va grandissant, Birinci a invité l’ensemble de la population à réaliser au moins deux dons par an.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET