Revue de la presse étrangère

Revue de la presse étrangère du 25.01.2017

Revue de la presse étrangère

Etats-Unis, AP : « Le président turc a mis en garde le Mozambique face à la menace que représente FETO »

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré, lors de sa visite mardi au Mozambique, que l’organisation terroriste guléniste FETO, auteur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet en Turquie, pourrait se noyauter dans les établissements publics dans les pays où elle est active. « M. Erdogan a averti que FETO, noyauté dans les forces armées, la police et les établissements publics en Turquie et répandu dans le monde entier, pourrait également le faire au Mozambique. “Je tiens à ce que le Mozambique en ait conscience, en tant qu’ami, en tant que frère” a-t-il dit.

Italie, Ansa: “La Russie, l’Iran et la Turquie vont surveiller le cessez-le-feu”

La Russie, la Turquie et l’Iran ont signé un accord sur la création d’un mécanisme conjoint de surveillance de cessez-le-feu en Syrie. Les trois pays garants des pourparlers d’Astana s’engagent à user de leur « influence » pour renforcer la trêve dans un communiqué conjoint. Réitérant le besoin de résoudre la question syrienne de manière pacifique en se basant sur les résolutions onusiennes, ils expriment leur respect à « l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance » de la Syrie. Les pays en question, indiquent dans ce communiqué qu’ils sont prêts à lutter contre les groupes terroristes présents en Syrie comme Daesh et le Front Fatah al-Cham.

Russie, Ria Novosti : « L’opposition syrienne a discuté des conséquences des pourparlers d’Astana »

Le négociateur en chef de l’opposition syrienne, Mohamed Allouche, a déclaré aux journalistes que les pourparlers d’Astana permettraient de créer un fondement constitutionnel pour l’établissement d’une trêve en République arabe de Syrie. « Pour ce qu’il en est du cessez-le-feu, nous avons accompli les responsabilités découlant de l’accord historique du 30 décembre. Nous sommes, maintenant, réunis ici pour renforcer le régime du cessez-le-feu et constituer une base constitutionnelle » a-t-il dit. Mohamed Allouche a déclaré que les représentants de l’opposition ont élaboré un document comprenant un mécanisme de surveillance des violations de la trêve, et qu’une copie a été remise à la Turquie, à la Russie et aux Nations unies.

Iran, IRNA : « Consultation des chefs de la diplomatie russe et turc concernant les pourparlers d’Astana »

Les chefs de la diplomatie russe et turc, respectivement Sergueï Lavrov et Mevlut Cavusoglu, ont évalué les conséquences des pourparlers tenus entre les parties syriennes à Astana. « Lavrov et Cavusoglu ont mis en exergue l’importance de la poursuite du dialogue direct entre l’Etat syrien et les opposants et précisé que la seule manière d’établir la paix en Syrie consistait à décréter une trêve entre les parties ». Les deux hommes se sont également entendus pour la continuation des pourparlers avec les parties syriennes en vue de la réussite de ces pourparlers et la reprise des pourparlers de Genève.



SUR LE MEME SUJET