Revue de la presse étrangère

Revue de la presse étrangère du 23.01.2017

Revue de la presse étrangère

Etats-Unis, Associated Press : “La voie du référendum pour l’amendement constitutionnel est ouverte”

Après que la Grande Assemblée Nationale de Turquie ait ouvert la voie du référendum pour les réformes constitutionnelles, le président de la République Recep Tayyip Erdogan a entamé une campagne prévoyant des changements. Il a affirmé que le système présidentiel rendrait la Turquie plus puissante et que le peuple dirait le dernier mot. Le paquet d’amendement constitutionnel de 18 articles adopté par l’Assemblée sera soumis au référendum en avril. Si l’amendement constitutionnel est approuvé suite au référendum, le président de la République, qui a actuellement un rôle symbolique, sera autorisé à désigner les ministres et dirigeants de haut niveau, dissoudre le parlement, décréter l’état d’urgence et nommer 50% des membres du judiciaire.   

Russie, Tass: “Erdogan s’apprête à aborder le Moyen-Orient avec Trump”

Le président de la République Recep Tayyip Erdogan a déclaré avoir l’intention de parler de la question du Moyen-Orient avec le président américain Donald Trump. “M. Trump fait plusieurs déclarations. Nous les suivons. Le Moyen-Orient est en feu maintenant et certaines de ses déclarations nous inquiètent. Nous sommes en faveur d’un Moyen-Orient dont l’intégrité territoriale est respectée. Il faut parler en détail de ces sujets. J’aborderai ce sujet de A à Z lors de ma rencontre avec Trump” a-t-il dit. “La Turquie est le pays le plus fort et le plus déterminant au Moyen-Orient. Les décisions qui seront prises par ceux qui ne connaissent pas la région ne seront pas bénéfiques pour la région” a-t-il ajouté.

Qatar, Al-jazeera TV: “Reportage avec le vice-Premier ministre Mehmet Simsek”

Le vice-Premier ministre turc Mehmet Simsek a expliqué que les relations entre la Turquie et les Etats-Unis étaient tendues à un certain niveau étant donné que les Etats-Unis soutenaient l’organisation terroriste PKK et sa branche syrienne YPG et qu’ils continuaient d’accueillir en Pennsylvanie le chef de l’organisation terroriste FETO, responsable de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet. M. Simsek a ajouté qu’Ankara attendait que le président Trump respecte le point de vue turc concernant ces deux sujets. “La lutte contre Daesh, le PKK et le YPG est un sujet important pour la Turquie” a-t-il noté.

Angleterre, Reuters: “Le terroriste du DHKP-C arrêté”

Ayant perpétré des attaques contre la Direction de la police d’Istanbul et un bureau de l’Ak Parti, le terroriste du DHKP-C, portant sur lui une grenade et un pistolet, a été arrêté à Kırklareli. L’interrogatoire de cinq personnes placées en garde à vue samedi suite aux attentats du vendredi, est toujours en cours. Le bureau de l’AK Parti à Sutluce avait été ciblé et la roquette lancée par la terroriste n’avait pas explosé. Ainsi une catastrophe était évitée à Istanbul.  



SUR LE MEME SUJET