L'historique de l'Agence turque de coopération et de coordination TIKA

Les institutions turques qui renforcent les liens d’amitié...

L'historique de l'Agence turque de coopération et de coordination TIKA

Dans notre programme “Les institutions turques qui renforcent les liens d’amitié” nous allons vous parler des institutions turques telles que l’Institut Yunus Emre, la Présidence des Turcs à l’étranger et des Communautés apparentées, le Croissant rouge turc et l’Agence turque de coopération et de coordination TIKA, qui ont mené divers projets socio-culturels dans de nombreux pays et régions du monde.

Dans ce cadre, nous allons donner premièrement des informations concernant l’historique de la TIKA. Notre prochain programme traitera des activités de cette institution.

La TIKA a été fondée en 1992, à la fin de la Guerre froide, après la dissolution de l’URSS, en vue de développer une forte coopération avec les géographies avec lesquelles notre pays possède des liens culturels et historiques, en tête les Républiques turcophones.

Réalisant au total 2.500 projets entre 1992-2002 avec 12 offices à l’étranger, la TIKA augmente chaque jour le nombre de pays en parallèle à la politique active et axée sur des principes que suit la Turquie. La TIKA est actuellement une organisation mondiale qui œuvre dans 170 pays avec 61 Offices de coordination de programme, situés dans 59 pays. Le souhait de former « une ceinture de paix » constitue la base des travaux menés par la Turquie dans les pays amis par le biais de la TIKA.

Conformément à l’objectif défini par le président Recep Tayyip Erdogan par ces paroles : « Nous allons tendre la main dans les 4 coins du monde et en tant que Turquie, nous allons nous rendre partout où il y a des oppressés pour apporter une aide plus ou moins grande », la TIKA accède chaque année à plus de régions et de personnes. Partout où elle se rend, la TIKA continue de produire des projets de qualité dans tous les domaines concernant la vie humaine de la naissance à la mort, notamment dans les domaines de l’enseignement et de la santé.


Mots-clés: tika

SUR LE MEME SUJET