• VIDEOS

Le premier kit de guidage de précision de la Turquie HGK-1

Etude du directeur de Formation du Syndicat turc Harb-Is, Tarkan Zengin

Le premier kit de guidage de précision de la Turquie HGK-1

 

Alors que la Turquie essaie d’assurer sa sécurité nationale face aux diverses menaces et lutte contre les groupes terroristes, elle est exposée dans certaines périodes à des embargos d’armes et de munitions des alliés. Des problèmes sont créés concernant l’utilisation des articles de défense que la Turquie a acquis avec son argent. Néanmoins, la Turquie réussit à transformer toute crise qu’elle subit en opportunité. Nos soi-disant alliés évitent de vendre des drones, cependant la Turquie produit elle-même les drones dont elle a besoin. Nos soi-disant alliés ne veulent pas nous vendre les drones kamikazes. La Turquie produit ce dont elle a besoin et est arrivée au stade de les vendre à d’autres pays. Lorsque les soi-disant alliés ont érigé des obstacles concernant les kits de guidage de précision dotant les bombes utilisées dans les chasseurs « d’intelligence », la Turquie a commencé à les produire en série.

La levée de la dépendance vis-à-vis de l’extérieure pour les munitions intelligentes de ce type a une importance stratégique. Par exemple, les Etats-Unis ont l’opportunité de surveiller à certains intervalles les munitions intelligentes vendues à la Turquie. Ils suivent le nombre de munitions utilisées et restantes à partir des munitions vendues. Le plus important, est qu’ils ont aussi l’opportunité de savoir sur quelles coordonnées ces munitions ont été larguées. En d’autres termes, lorsque la Turquie lutte contre les organisations terroristes, les Etats-Unis ont la possibilité de créer des obstacles au niveau des coordonnées et du nombre de munitions intelligentes utilisées. D’ailleurs, il y a eu des périodes lors desquelles les Etats-Unis n’ont pas vendu leurs munitions intelligentes à la Turquie pour qu’elle n’en fasse pas usage contre les organisations terroristes comme le PKK et le PYD. Par conséquent, il est extrêmement important que la Turquie produise à partir des moyens nationaux ses munitions intelligentes pour qu’elle puisse agir comme un pays indépendant. Certains pays en particulier ont plusieurs stratégies pour empêcher la Turquie de nationaliser son industrie de défense ; parfois ils ne vendent pas leurs articles, parfois ils créent des obstacles dans l’utilisation des articles vendus et parfois ils font de grandes réductions sur les prix des articles pour empêcher une production locale. Lorsque la Turquie a notamment commencé à développer les articles de défense dont elle avait besoin, ils ont tenté d’empêcher le développement des produits en réduisant très fortement les prix. L’une de ces tentatives d’empêcher la Turquie s’est manifestée notamment concernant la production des kits de guidage de précision (HGK).

Les Forces armées turques ont commencé leurs travaux en 2005 pour se libérer de la dépendance à l’extérieur pour les munitions intelligentes. Les dirigeants de l’époque ont donné les instructions nécessaires pour la production à partir des moyens nationaux des munitions intelligentes. Les travaux réalisés en peu de temps ont permis de produire en 2006 le kit de guidage de précision (HGK). Néanmoins, nos soi-disant alliés sont passés à l’action pour empêcher la Turquie de passer à la production nationale, comme cela a été le cas pour de nombreux produits dans le passé.

La Turquie achetait aux Etats-Unis la munition JDAM, comprenant le kit de guidage de précision dont elle a besoin, 120.000 dollars par pièce. La Turquie a produit la munition du kit de guidage de précision en 2006 à un montant de 90.000 dollars. La production en série allait d’ailleurs permettre de réduire davantage les coûts. La Turquie a commencé à annoncer, à cette époque, la production en série de cet article. C’est alors que les Etats-Unis ont proposé de réduire le prix du produit d’un sixième. Les Etats-Unis ont réduit d’un coup de 20.000 dollars, le prix unitaire du JDAM, qui était de 120.000 dollars. Il est intéressant de constater une telle baisse de prix alors que les coûts restent les mêmes. L’un des objectifs de cette forte baisse de prix proposée par les Etats-Unis était d’empêcher la production en série de la munition intelligente nationale HGK. Lorsque le prix a baissé, les coûts de production nationale sont devenus 4,5 fois plus chers. Par conséquent, le processus de production en série s’est légèrement prolongé. Néanmoins, la Turquie débute ses travaux pour une production en série dans un court laps de temps conformément à sa politique de défense nationale indépendante.

 

 

Le kit de guidage de précision, HGK, a été développé au bout de cinq ans d’études par les ingénieurs de l’Institut de recherches et de développements de l’Industrie de défense (SAGE) de TUBITAK. Les HGK-1, premiers kits de guidage de précision nationaux entrés dans l’inventaire des Forces aériennes turques, ont été produits dans la 3e usine d’entretien aérien, appartenant au secteur public. L’article a été produit pour la première fois en 2013 par les employés gradés et les ouvriers de cette direction qui est un lieu de travail militaire du secteur public. Dans la période précédente, le ministre de la Science, de l’Industrie et de la Technologie, Faruk Ozlu, avait annoncé dans un discours tenu à la Commission de la planification et du budget de la Grande Assemblée nationale de Turquie en novembre 2017, le démarrage de la production en série des munitions HGK-1. Auparavant, seuls les Etats-Unis, la Russie et Israël produisaient ce kit de guidage de précision. La Turquie est devenue le quatrième pays du monde à produire cet article à partir de ses moyens nationaux. Les HGK-1 ont été utilisés lors des opérations « Bouclier de l’Euphrate » et « Rameau d’olivier » mais aussi dans la lutte contre le terrorisme.

Ses propriétés sont les suivantes, selon les informations fournies par les producteurs : « Alors que les bombes ordinaires des chasseurs peuvent larguer des bombes à 5-6 km de distance, les HGK permettent de prolonger cette distance à 25 km. Les ailerons supplémentaires et la surface particulière permettent aux bombes intelligentes de planer plus longtemps. L’avion accomplit sa mission en toute sécurité sans entrer dans la zone dangereuse. Le kit conçu de manière à être installé sur les bombes non guidées, détruit les cibles dont les coordonnées ont été fixées, avec une faible valeur d’écart d’environ 6 mètres, avec l’aide des satellites et détecteurs spéciaux. Une opération peut ainsi être réalisée sans aucun préjudice. » Les kits de guidage de précision, produits à faibles coûts et dotés de propriétés importantes, suscitent aujourd’hui l’attention de plusieurs pays notamment les pays moyen-orientaux, asiatiques et nord-africains. 



SUR LE MEME SUJET