Les idées de Yusuf Akcura et son impact dans le monde turc

Etude de Cemil Dogac Ipek, docteur en Relations internationales à l’université Ataturk

Les idées de Yusuf Akcura et son impact dans le monde turc

          Yusuf Akcura est un homme de réflexion qui a contribué à l’infrastructure intellectuelle de l’idéal d’une coopération dans le monde turc.

          Le début des années 1900 est la période où apparurent des idées et discussions sur l’unité du monde turc et des efforts pour le monde turc et musulman de se redéfinir et se restructurer face à la montée de la civilisation occidentale. En effet, nous pouvons appeler cette période celle de l’éveil pour les communautés turques et musulmanes. Cet éveil qui vit le jour autour de la ville de Kazan sur le plan religieux, continua par la suite sous forme de réforme éducative ; au début du vingtième siècle, il devint un mouvement compréhensif comprenant activités politiques et nationales. La révolution des Jeunes Turcs apparue en 1908 à Istanbul attira les intellectuels turcs en Russie dans cette ville. A cette époque, Istanbul devint le centre intellectuel des hommes de pensées venus de Russie et du Turkestan. Le renforcement de la proximité culturelle entre l’Etat ottoman et les Turcs de Russie ainsi que les multiples échanges d’idées eurent lieu à cette époque. Les intellectuels de Kazan, Crimée, Caucase et Turkestan jouèrent un rôle essentiel dans la vie politique et culturelle ottomane.

          Yusuf Akcura est l’un des principaux hommes de réflexion qui vient à l’esprit quand on parle de l’unité du monde turc. Akcura est venu au monde le 2 décembre 1879 à Simbir, une ville de Kazan. Il fut obligé de venir à Istanbul à l’âge de sept ans pour des difficultés économiques. Yusuf Akcura est un intellectuel turc qui a témoigné d’événements qui ont bouleversé le monde pendant pensant sa vie de 59 ans. Il vit à une époque où les relations étaient fortes avec les Turcs de Russie, prit part directement dans ces relations et s’engagea en tant que leader dans la plupart d’entre elles. La croissance intellectuelle de Yusuf Akcura est fortement marquée par son beau-frère, Ismail Gasprinski. Ce point est d’ailleurs exprimé à plusieurs occasions par Akcura. Selon Yusuf Akcura, Ismail Gasprinski est un enseignant parfait, un écrivain penseur, un journaliste talentueux et un serviteur inlassable de la turcité. Yusuf Akcura est un membre de la turcité nord mais sa perception de la turcité est très compréhensive  en tant qu’individu ayant adopté la turcité sud dans son milieu culturel.

          Quand Akcura retourna en Crimée, il rédigea en 1904 son fameux article « Uc Tarz-i Siyaset », publié dans le Journal turc publié au Caire. Akcura qui fut suivi après la multiplication des pressions du tsarisme russe sur les Turcs, revint à Istanbul en 1908 après la proclamation de la Seconde période constitutionnelle dans l’Etat ottoman. Il est parmi les fondateurs de « l’Association turque » qui est la première association basée sur le nationalisme turc dans l’Empire ottoman et enseignant de l’Histoire politique turque à Darulfunun. Le 18 août 1911, il crée la revue appelée « Turk Yurdu » (La patrie turque) avec Mehmet Emin Yurdakul, Ahmet Hikmet Muftuoglu, Huseyinzade Ali et Docteur Akil Muhtar. Ce magazine visait essentiellement à présenter le monde turc aux lecteurs turcs. Le 12 mars 1912, il crée le « Foyer Turc » (Turc Ocagi) avec Mehmet Emin Yurdakul, Ahmet Ferit Bey, Ahmet Agaoglu ve Docteur Fuad Sabit.

          Yusuf Akcura voyait la libération de l’Empire ottoman dans la politique de l’unité d’un monde turc. Selon Akcura, les Turcs avait une population d’environ 45-50 millions et composés de cinq groupes ; les Turcs ottomans, les Turcs azerbaïdjanais (du Caucase), les Turcs de Crimée, les Turcs du Nord et les Turcs d’Orient (Kazakhstan, Turkestan et le Turkestan oriental). Voici comment Yusuf Akcura définit le monde turc : « Imaginez l’hémisphère de l’ancien monde. Il y a trois continents. Détachez et mettez de côté la partie qui tombe sur le nord-ouest et qui ressemble à un torchon déchiré ; arrachez le continent triangulaire dans le sud-ouest à partir de la ligne de canal que les hommes ont creusé avec les faibles  brais; taillez les quelques trois quatre bosses qui pendent en bas à droite... Il y restera alors le corps principal de l’ancien monde. Cet endroit est entièrement un espace turc, c’est notre héritage ». Selon Akcura, cette région où vivent les Turcs est un héritage historique des Turcs. C’est le peuple turc qui doit y être la force souveraine. L’unification des Turcs répartis dans la grande partie d’Asie et dans l’est de l’Europe et qui ont les mêmes langues, ethnies, coutumes et croyances, permettra aux Turcs d’avoir une position plus avantageuse contre les autres peuples.

          L’héritage intellectuel de Yusuf Akcura est aujourd’hui préservé au sein de différentes organisations internationales grâce aux efforts de leaders comme Recep Tayyip Erdogan, Nursultan Nazarbaïev et Ilham Aliev. Plusieurs organisations internationales travaillent dans cet objectif dont principalement le Conseil turc, TURKSOY et l’Académie turque.



SUR LE MEME SUJET