Le massacre des Rohingyas et le silence de l'humanité

Depuis des mois, une minorité citoyenne d’un pays souverain est systématiquement tuée

Le massacre des Rohingyas et le silence de l'humanité

                                  Depuis des mois, une minorité citoyenne d’un pays souverain est systématiquement tuée. Les villages et les villes de cette minorité sont systématiquement incendiés. Il ne s’agit pas seulement d’incendier leurs villages, mais sans distinction de femme ou d’enfants, cette minorité est soit brûlée vive soit coupée à la machette. Les enfants et les personnes âgées sont jetés dans les courants d’eau où ils meurent noyés. Ce sont les prêtres bouddhistes, les soldats et les civils soutenus par un Etat et l’administration de cet Etat, qui perpètrent ces atrocités.

                      Ceux qui sont tués ne sont pas les Rohingyas mais l’humanité tout-entière. Toutes les organisations internationales dont les Nations Unies en tête, sont restées silencieuses face à ce massacre. Des dizaines de pays musulmans n’ont pas dit un mot malgré que les Rohingyas soient musulmans. Seul, le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan s’est révolté face à ce massacre et a porté le sujet à l’agenda international.

                      L’Union européenne et les pays occidentaux qui sont parfaitement sensibles aux droits de l’Hommes mais également à la protection de l’environnement et des animaux, sont tous restés muets face à ce massacre.

                      Toutes les valeurs humanitaires de l’Europe et de l’Occident bafouées depuis 35 ans, ont une nouvelle fois été violées par l’Occident. Et l’Occident ne possède désormais plus d’argument.

Tout le monde sait à présent qu’il y a des intérêts économiques en jeu, dès lors que l’Occident et en particulier l’Union européenne, parlent de droits de l’Homme. Même les occidentaux qui ont encore une conscience, savent très bien cette douloureuse réalité.

L’Occident s’inscrira dans l’histoire comme une civilisation qui s’est détruite en épuisant des propres valeurs. Et j’ai bien peur, que nous assisterons à ce drame.

L’Occident avait signé son arrêt de mort il y a un quart de siècle, en fermant les yeux sur le génocide des Bosniaques perpétré par les Serbes. Puis avec sa position lors de la guerre civile au Libéria. Et bien entendu avec l’occupation de l’Irak et l’Afghanistan avec des allégations irréelles, la confiance en l’Occident a totalement été détruite. Sa position lors du Printemps arabe a épuisé les derniers espoirs qu’ils restaient.

Je pense que les valeurs occidentales ont donné leur dernier souffle, après que l’Occident se soit mis aux côtés des putschistes à la suite du renversement de Mohammed Morsi, premier président égyptien élu démocratiquement en remportant la majorité des voix du peuple égyptien.

Le fait que les pays occidentaux aient ouvert leurs bras aux putschistes qui ont tenté de renverser le président de la Turquie, élu au suffrage universelle directe, a été le dernier exemple de l’hypocrisie de l’Occident. Les soldats putschistes avaient tué des centaines de civiles et blessé des milliers d’autres lors de la tentative de putsch. L’Occident et l’Union européenne ont ouvert leurs bras à ces terroristes et ont accordé le statut de réfugiés à la totalité de ces derniers.

Actuellement personne ne se fâche contre l’Occident qui reste silencieux face au massacre des Rohingyas. Car à présent, les gens savent que les notions de démocratie, droits de l’Homme et d’éthique, sont chacun, un instrument utilisé pour servir les intérêts de l’Occident.

Ce qui se passe aux Rohingyas est semblable à la guerre par procuration qui a lieu en Syrie, Irak et Libye.

La plus grande puissance militaire et économique des pays occidentaux, ne souhaitent pas que la Chine devienne une puissance économique et que la Route de la Soie se concrétise.

Plus de la moitié du commerce maritime de la Chine passe par le détroit d’Arakan. Les réseaux pétrolier et gazier qui vont en Chine se trouvent dans cette région qui domine le détroit d’Arakan. Le fait que ces deux réseaux très importants pour la Chine, soient menacés, fragilisera l’économie chinoise.

Ces pipelines passent par l’Arakan. Et l’Etat du Myanmar applique toutes sortes de pressions et de violences contre les musulmans Rohingyas depuis le jour où il a obtenu son indépendance. Toutefois, cette pression a atteint le niveau d’un génocide et d’une épuration ethnique depuis 2010. Une organisation terroriste dotée d’armes très modernes et très coûteuse a vu le jour à Arakan où la violence a fait naître la violence et où les Rohingyas luttent contre la famine. Cette organisation terroriste était soi-disant censée lutter pour les droits des Rohingyas. Mais tous les actes qu’elle a commis, s’est retourné contre les Rohingyas sous forme de meurtre et d’exode. Le fait que près de 80 % des importants pipelines et du commerce maritime de la Chine, se fassent dans le détroit d’Arakan, a poussé ce pays à trouver d’autres solutions face aux puissances économiques qui la menacent. L’objectif des puissances occidentales qui avaient occupé l’Afghanistan et l’Irak en prétendant vouloir détruire les soi-disant armes de destructions massives, était très différent de ce qu’ils avançaient. Ne trouvez-vous pas étrange qu’il n’y ait  aucun intellectuel qui demande ce que font encore les soldats des pays occidentaux dans cette région où l’on sait désormais qu’il n’y a ni arme nucléaire ni arme de destruction massive.

La guerre par procuration de l’Occident qui se poursuit depuis 1991 au Moyen Orient, s’est malheureusement propagée en Asie. J’espère que l’intelligence de l’Etat du Myanmar pourra se libérer du tourbillon vers lequel il s’entraine. On souhaite modifier la carte ethnique, politique et de sécurité de la région en perpétrant un génocide contre les musulmans Rohingyas. Il est certain que cet incident ne se limitera pas aux Rohingyas. J’espère et je souhaite que le monde ne soit plus l’instrument de cette sale guerre par procuration.

 



SUR LE MEME SUJET