Les membres d’Hachd al-Chaabi et le terrorisme

Hachd al-Chaabi est l’une des plus anciennes organisations terroristes connue dans le monde

Les membres d’Hachd al-Chaabi et le terrorisme

      Les membres d’Hachd al-Chaabi, sont l’une des plus anciennes organisations terroristes connues dans le monde. Ils étaient appelés par les Occidentaux ‘Assassins’ et connus pour leurs attaques terroristes commises pas un seul de leur militant.

                      Les membres d’Hachd al-Chaabi utilisaient des couteaux et armes plus facile à cacher et à porter, en vue de neutraliser leur cible, car le port d’une épée, d’un arc ou d’une autre arme de la même dimension, était interdit.

                      Cette organisation formée par Hasan ibn al-Sabbah contre l’Empire Seldjoukide, s’est transformée en peu de temps en un troupeau de tueurs à gages. Un grand nombre de puissances dont les Croisés en tête, ont utilisé cette organisation terroriste en louant leurs services.

                      Le terrorisme systématique installé sur la scène politique mondiale par le leader d’Hachd al-Chaabi, Hassan ibn al-Sabbah, s’est transformé conformément aux conditions de nos jours.

                      Le terrorisme a parfois frappé en utilisant des cellules. Parfois, en utilisant des kamikazes. Il a poursuivi son existence jusqu’à nos jours en utilisant des moyens aussi atroce. Le terrorisme est l’argument les plus utilisé durant les périodes où le monde vie des changements et des transformations. Le terrorisme a toujours été mis sur la ligne de front durant les guerres de puissance, de pouvoir et de capital, qui ont eu lieu de Chine jusqu’en Europe du nord.

                      Un grand nombre d’organisation terroriste est apparu dans notre région depuis l’occupation de l’Irak en 1991 par les forces de la coalition. Au Moyen Orient, Ces structures terroristes ont majoritairement ciblé les forces de la coalition considérées comme ‘occupant’ ainsi que leurs partenaires locaux.

                      Au fil du temps, les organisations terroristes à qui le Moyen Orient ne suffisait plus, ont subi une séparation et une cristallisation, et sont devenues pires les unes que les autres.

                      Les puissances souveraines et de leur autre nom, les Etats ont commencé à prendre des mesures contre les attaques terroristes. De ce fait, plus les mesures ont haussé et plus le terrorisme s’est renouvelé. Plus les Etats modernes ont renforcé leur mécanisme de défense et plus le terrorisme a simplifié ses arguments d’attaques et ses armes.

                      Le fait que presque la totalité des ‘dirigeants’ de l’organisation terroriste Daesh, fléau du monde musulman et de certains pays d’Europe de l’ouest, soit des citoyens européens mais également américains et canadiens, est un sujet important.

                      Il faut que les sociologues, psychologues mais également les experts en sociologie religieuse, réalisent de sérieux travaux à ce sujet. Ils ont l’obligation de nous expliquer la raison qui pousse un Français, Allemand ou Norvégien qui a goûté au saveur de la vie, à choisir les rudes conditions de la ligne Syrie-Irak et à prendre un billet aller-simple en direction de la mort. Les mesures de l’Occident contre le terrorisme sont des mesures désespérées. Tous les moyens technologiques, les observations holographiques ne suffisent pas. Les terroristes ont mis de côtés toutes les armes habituelles avec leur méthode de ‘terrorisme nouvelle génération’ qu’ils ont développée.

                      A présent, ils utilisent les besoins essentielles de l’Homme comme argument et moyens logistiques. Les murs de sécurité qui ont coûté des milliards de dollars, sont vains contre le terrorisme nouvelle génération. Les murs en béton et électronique, sont devenus plus fins et moins résistants que du papier.

                      Désormais, le terroriste du terrorisme nouvelle génération, est aussi différent. Ce n’est plus un homme sportif musclé comme Rambo formée dans des camps de formation à l’ancienne. A présent, les organisations terroristes ont désormais effacé de leur registre de comptabilité les frais de formation et de recrutement de militants.

                      Désormais, un terroriste impitoyable n’est plus un individu sportif, musclé au regard froid. Un fumeur, alcoolique et toxicomane incapable de courir 100 mètres  peut devenir terroriste nouvelle génération.

                      Comme nous l’avons vue lors de l’attentat de Barcelone, l’usage d’arme par les terroristes n’est plus quelque chose professionnelle. Ils perdent quasiment tous les affrontements qui ont lieu dans les villes.

                      Le terroriste nouvelle génération qui a aucune aptitude dans les conflits de quartier et dans les affrontements en tête-à-tête, parvient à perpétrer des attaques aussi puissant qui ne coûtent rien.

                      Le fait que la totalité des auteurs des attentats nouvelle génération perpétrés en Europe soit de nationalité européenne, est un sujet à part entière de débat.

                      Les armes des terroristes nouvelle génération, ne sont plus des révolvers, bombes ou fusils, mais des véhicules motorisés légaux et innocents.

                      Je ne sais pas à quel point le monde est conscient de ce danger mais lorsque je vois les mesures appliquées, je perds espoir.

                      Ces mesures prises en Europe, ressemblent à tenter d’arrêter avec du papier une balle sortie tout droit d’un révolver.

                      Malheureusement, le monde mais en particulier l’Europe et le Moyen Orient au milieu desquels se trouve la Turquie, est devenue le terrain d’attaque (de jeu) de ce nouveau terrorisme.

                      Les terroristes attaquent les civils soit avec un véhicule soit en utilisant un couteau comme le faisaient les disciples de Hassan al-Sabbah .

                      Le monde n’a aucune expérience face à ce terrorisme nouvelle génération, mais ils ne souhaitent pas unir leurs forces, et ne le font pas.

                      Par exemple, toutes formes de facilités sont accordées aux terroristes assassins contre qui la Turquie a lancé des avis de recherches via Interpol. Ces terroristes ne sont même pas placés en garde à vue.

                      Ou encore, ils ne partagent même pas de renseignements contre leur propre citoyen rejoignant les rangs de Daesh. Ils ne présentent même pas la moindre miette d’informations contre les terroristes membres de Daesh et originaires d’Europe, que la Turquie capture. Cette friction ou divergence incompréhensible et absurde, profite à l’organisation terroriste. Par conséquent, les terroristes parviennent en toute tranquillité à commettre toute forme d’attaques contre les civils en Europe.



SUR LE MEME SUJET