L'UNESCO du monde turcophone: TURKSOY

Etude de Cemil Dogac Ipek, chercheur en Relations internationales à l’université Ataturk...

L'UNESCO du monde turcophone: TURKSOY

         L’organisation internationale pour la culture turque (TURKSOY) créée pour renforcer la coopération culturelle entre les peuples turcophones, souffle sa 24e bougie. Nous allons analyser cette semaine TURKSOY qui est un important instrument de diplomatie publique dans le monde turcophone et ses activités.   

          La diplomatie publique est devenue un concept important des relations internationales dans les années ‘2000. Elle est aujourd’hui un important instrument de politique étrangère.  La diplomatie publique a pris la forme d’un nouveau concept suite à la fin de la Guerre froide et la rapide avancée des technologies d’information et de communication. La Turquie suit depuis les années ‘2000 une politique étrangère à plusieurs facettes mettant en évidence son héritage historique et culturel. Dans ce cadre, la politique publique est également un moyen efficace de politique étrangère. L’un des centres d’intérêts de longue date de la politique étrangère turque est le Turkestan, une géographie suscitant l’intérêt notamment de toutes les puissances mondiales. Nous souhaitons nous pencher sur les activités de l’organisation internationale pour la culture turque (TURKSOY)  qui mène des activités importantes dans la région.

          TURKSOY, l’organisation internationale de la culture turcophone qui n’est autre que l’UNESCO du monde turcophone, a été fondée par un traité signé par les ministres de la Culture de l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l’Ouzbékistan, le Turkménistan et la République de Turquie. Par la suite, la République turque de Chypre du Nord, les Républiques autonomes rattachées à la Fédération de Russie comme le Tatarstan, la Bachkirie, la République de l’Altaï, la République de Sakha, le Touva et la Khakassie ainsi que la République autonome locale de Gagaouzie rattachée à la Moldavie, ont rejoint TURKSOY à titre de membre observateur. TURKSOY est composé de six membres fondateurs et de huit membres observateurs, soit un total de quatorze membres.

          TURKSOY œuvre depuis 24 ans pour renforcer la fraternité et les liens entre les peuples turcophones, transmettre la culture turque commune aux futures générations et la promouvoir au monde entier. Lors de sa création, TURKSOY portait le nom de l’administration conjointe de la Culture et des Arts turcs. Son appellation a été changée par une décision commune.

          Les activités de TURKSOY sont déterminées par le Conseil permanent des ministres de la Culture des pays turcophones. Les décisions prises lors des réunions du Conseil permanent sont appliquées par le secrétariat général de TURKSOY. Cette dernière organise également des activités traditionnelles comme des rencontres de peintres, des journées d’opéra, des congrès de littérature. Cela permet aux scientifiques et artistes du monde turcophone d’échanger leur expérience.

          Le Nawrouz, fête commune du monde turcophone, a été présentée au monde entier après des célébrations historiques tenues par TURKSOY au siège de l’UNESCO en 2010 et à l’Assemblée générale des Nations unies en 2011.

          TURKSOY organise divers festivals dans différents pays avec la participation de centaines d’artistes, allant du théâtre au cinéma et de la musique aux arts plastiques. TURKSOY présente à de larges publics le riche héritage culturel des peuples turcs à travers ses diffusions. La revue TURKSOY est publiée en trois langues (turc / russe/ anglais). D’autre part, plusieurs ouvrages en dialectes et langues turques parues avec les éditions TURKSOY sont présentés aux lecteurs de 14 pays.

          TURKSOY présente à la jeunesse les grandes figures de la culture turque à travers des réunions de commémoration et années de commémoration. L’une des innovations apportée par TURKSOY dans notre vie culturelle est la capitale culturelle du monde turcophone. Dans le cadre de ce concept, Astana a été proclamée capitale culturelle du monde turcophone en 2012, puis Eskisehir en 2013, Kazan en 2014 et Merv en 2015. Tous les représentants participant à la réunion tenue à Sheki, capitale culturelle du monde turcophone en 2016, ont décidé à l’unanimité que Turkestan sera la prochaine capitale culturelle. Anciennement « Yasi », Turkestan est la ville natale de Hoca Ahmed Yesevi dont la philosophie et l’influence se font toujours ressentir dans le monde turcophone.

          Le Conseil turc, l’Académie turque, la Fondation de la culture et de l’héritage turcs sont d’autres organismes internationaux en coopération avec TURKSOY. TURKSOY coopère également avec d’autres organismes internationaux comme l’Unesco, l’Isesco et la Fondation de coopération humanitaire de la Communauté des Etats indépendants qui partagent les mêmes principes et objectifs.

          L’ex-ministre kazakh de la Culture, Dusen Kaseinov occupe depuis le 29 mai 2008 le poste de secrétaire général de TÜRKSOY. Le poste de vice-secrétaire général est occupé par le Prof. Dr. Firat Purtas, un scientifique prestigieux turc. Les représentants nommés par les ministères de la Culture des pays membres sont également présents à TÜRKSOY.

          Le secrétariat général de TÜRKSOY siège à Ankara. Aujourd’hui, TÜRKSOY est une des organisations les plus compréhensives ayant trait aux pays et aux sociétés turcophones. TÜRKSOY dont les activités sont menées avec la participation des ministères de la Culture et du Tourisme des pays membres et des pays observateurs, est une organisation exemplaire de la coopération multilatérale et de la diplomatie publique.



SUR LE MEME SUJET