Pénurie de carburant à Gaza : un hôpital interrompt ses services

Un hôpital dans la Bande de Gaza a interrompu ses services après avoir consommé tout son carburant pour faire fonctionner les générateurs.

Pénurie de carburant à Gaza : un hôpital interrompt ses services

 

Un hôpital dans la Bande de Gaza a interrompu ses services après avoir consommé tout son carburant pour faire fonctionner les générateurs.

Le porte-parole du ministère de la Santé à Gaza, Ashraf Al-Qodra a déclaré dans un communiqué que l’hôpital de Beït Hanoun qui donne des services à 340 mille personnes dans le nord de la ville a stoppé ses services de santé après avoir épuisé son stock de carburant.

Qodra a fait savoir que la pénurie de carburant touchait tous les hôpitaux dans la ville, signalant que le même sort attend 5 autres hôpitaux si une solution n’est pas trouvée.

Le porte-parole avait indiqué avant-hier que le carburant dans les hôpitaux s’épuiserait dans 2 à 5 jours.

« Cela menace la vie de centaines de malades » avait-il averti.

Il a souligné qu’une véritable catastrophe risque de survenir à Gaza en cas d’épuisement du carburant, précisant que la crise actuelle menace la vie de 800 patients souffrants d’insuffisance rénale qui doivent faire la dialyse trois fois par semaine ainsi que 120 nouveau-nés prématurés et 100 patients dans les soins intensifs.

La centrale électrique de Gaza n’a pas de rendement or il n’a pas accès au carburant nécessaire.

L’Agence de distribution d’électricité de Gaza avait annoncé avant-hier un besoin de 560 mégawatts d’électricité par jour, contre 205 mégawatts disponibles à l’heure actuelle.



SUR LE MEME SUJET