Nikki Haley: "La Russie et le régime syrien ont effectué plus de 100 frappes à Idlib"

La représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, a déclaré que la Russie et le régime syrien ont effectué plus de 100 frappes à Idlib

Nikki Haley: "La Russie et le régime syrien ont effectué plus de 100 frappes à Idlib"

La représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, a déclaré que la Russie et le régime syrien ont effectué plus de 100 frappes à Idlib.

Le Conseil de Sécurité s’est rassemblé à la demande de la Russie pour discuter des résultats du sommet tripartite de Téhéran tenu vendredi dernier sur la situation à Idlib entre le président de la République Recep Tayyip Erdogan, le chef d’Etat russe Vladimir Poutine et le président iranien Hassan Rohani.

« La Russie, l’Iran et le régime syrien ne sont pas intéressés par une solution politique. La Turquie en a pris connaissance la semaine dernière, elle a demandé une trêve à Idlib mais la Russie et l’Iran ont rejeté cette proposition » a déclaré Nikki Haley.

Le représentant permanent de la Russie auprès des Nations unies, Vassily Nebenzia, a informé le Conseil des résultats du sommet de Téhéran.

Il a relevé qu’Idlib abrite des dizaines de milliers de membres d’Al-Nosra et du groupe terroriste Daesh et ajouté que la Russie, l’Iran et la Turquie ont partagé leur identité de vue sur l’élimination des traces du terrorisme sur l’ensemble du territoire syrien.

Il a ajouté qu’il n’y avait pas d’autre choix qu’une solution politique à la crise syrienne.

« Il faut dissocier les opposants armés en faveur d’une solution politique, des terroristes, dans l’urgence et cet appel s’adresse à tous les membres de la communauté internationale » a-t-il dit.

Vassily Nebenzia a précisé que les trois pays garants du processus d’Astana mènent des consultations avec l’envoyé spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, pour la création dans les plus brefs délais d’un comité constitutionnel à Genève.

Il a ajouté que les conditions sont favorables à la reconstruction de la Syrie, précisant que ce dossier a été évoqué pendant le sommet de Téhéran. « La Syrie a besoin de l’aide humanitaire, les mines doivent être éliminées et l’infrastructure doit être reconstruite, mais l’Occident a recours à un « chantage politique » à ce sujet » a-t-il déclaré.

« Le retour des réfugiés syriens a également été abordé. Comme nous le savons, le gouvernement syrien a donné des garanties de sécurité. Nous travaillons sur la tenue d’une conférence internationale avec la Turquie et l’Iran sur le retour des réfugiés syriens » a-t-il relevé.

Nebenzia a ajouté que la prochaine réunion des trois pays garants du processus d’Astana aura lieu en Russie.

 

 



SUR LE MEME SUJET