Affaires Netanyahu: Une procureure israélienne dénonce la lenteur des enquêtes

Le Premier ministre est sous enquête dans le "Dossier 4000", qui traîne depuis 4 mois

Affaires Netanyahu: Une procureure israélienne dénonce la lenteur des enquêtes

La procureure Liat Ben-Ari, du département des finances et de l'impôt du parquet israélien, s'est plainte de la lenteur des enquêtes dans les affaires de corruption impliquant le chef du gouvernement israélien, Benyamin Netanyahu, a rapporté le journal israélien " Haaretz", vendredi.

Selon le journal, la procureure Ben-Ari est insatisfaite du "lent processus de prise de décision dans les affaires impliquant Netanyahu".

Ben-Ari s'est ainsi exprimée peu avant le début d'une nouvelle session d'enquête avec Netanyahu, dans le "Dossier 4000" relatif au site d’information "Walla " appartenant à la société de télécommunications Bezeq, selon la "Dixième chaîne" israélienne

"Ben-Ari a déclaré lors de séances à huis clos que le processus de prise de décision est lent, d'autant plus que son équipe opère à un rythme rapide", a rapporté "Haaretz".

L'équipe de Ben-Ari est notamment confrontée, assure-t-elle, à la lenteur du conseiller juridique du gouvernement israélien, Avichai Mandelblit (qui agit d'office dans des affaires impliquant de hauts responsables israéliens).

"Il y a une lenteur similaire avec le procureur de l'Etat, Shay Nitsan, et parfois leurs processus de prise de décision prend plusieurs semaines", a-t-elle déclaré.

Dans ce contexte, "Haaretz" a souligné que "les circonstances politiques et sécuritaires ont incité Mandelblit à retarder les sessions d'enquête avec Netanyahu dans le "Dossier 4000"".

La dernière audience dans cette affaire a eu lieu il y a quatre mois, a noté le quotidien israélien.

La session d’enquête de ce vendredi pourrait être la dernière dans le "Dossier 4000", à moins que de nouveaux développements surviennent, a ajouté le quotidien "Maariv".

Dans le cadre de cette affaire, Netanyahu est soupçonné d’avoir accordé des privilèges et des faveurs à la société médiatique Bezeq et à son ancien directeur général, Shaul Elovitch, en échange d’une couverture médiatique favorable aux actions du Chef du gouvernement et de sa famille sur le site "Walla" qui appartient à ce dernier.AA


Mots-clés: dossier 4000 , netanyahu

SUR LE MEME SUJET