• VIDEOS

La demande de protection du peuple palestinien approuvée par l’Assemblée générale de l'ONU

L’Assemblée générale des Nations Unies s’est réunie en session spéciale en vue de traiter le projet de résolution sur la Palestine suite aux efforts intenses de la Turquie et avec le soutien de l’Algérie

La demande de protection du peuple palestinien approuvée par l’Assemblée générale de l'ONU

La demande de protection du peuple palestinien a été approuvée à l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’Assemblée générale des Nations Unies s’est réunie en session spéciale en vue de traiter le projet de résolution sur la Palestine suite aux efforts intenses de la Turquie et avec le soutien de l’Algérie.  

Le projet de résolution sur la protection du peuple palestinien auquel les Etats-Unis ont posé leur véto au conseil de sécurité de Nations Unies, a été approuvé lors de la cession organisée à l’Assemblée générale de l’ONU.

Le projet de résolution a été adopté par l’Assemblée générale avec 120 voix pour. Huit pays ont voté contre la résolution. Quant à 45 pays, ils se sont abstenus. Les Etats-Unis, Israël, l’Australie, les Îles Marshall, Nauru, Togo, les Îles Salomon, et les Etats fédérés de Micronésie ont voté contre le projet de résolution.

Quant à la demande d’un changement faite par les Etats-Unis concernant la condamnation du Hamas, elle a été rejetée.

Le chef d’Etat palestinien Mahmoud Abbas a fait une évaluation au sujet de l’approbation du projet. « C’est une victoire pour la justice et le droit international » a-t-il affirmé.

La décision réclame du secrétaire général des Nations Unies qu’un rapport sur lequel sera inscrit ce qu’il faut faire pour la sécurité des civils palestiniens, soit dressée sous 60 jours. La décision appelle Israël à arrêter l’usage d’une force disproportionnée et à lever le blocus à Gaza.

Le projet de résolution qui se penche sur les actes de violences en hausse en Palestine depuis le 30 mars, souligne que les enfants, employés du secteur de la santé et les journalistes ont été cibles par les attaques d’Israël.

Les résolutions de l’Assemblée ne sont pas contraignantes sur le plan juridique. Toutefois, elles reflètent la position des pays.

A la veille de l’Assemblée générale, l’Observatoire des droits de l’Homme a exprimé un sérieux avertissement à Israël.

L’organisation a souligné que l’usage de la force disproportionnée d’Israël causant la mort des manifestants palestiniens, pouvaient représenter un crime de guerre.



SUR LE MEME SUJET