Israël légalise "le vol" des allocations des détenus palestiniens (Gouvernement palestinien)

"Nous condamnons la déduction par le gouvernement israélien des recettes fiscales palestiniennes"

Israël légalise "le vol" des allocations des détenus palestiniens (Gouvernement palestinien)

Le gouvernement israélien a légalisé par l'entremise de la Knesset (Parlement), le vol de fonds palestiniens, a annoncé lundi le gouvernement palestinien. 

C’est ce qui ressort d’un communiqué du gouvernement publié en réplique à l’approbation lundi par une commission parlementaire israélienne, de déduire les allocations financières versées par l'Autorité palestinienne (AP) aux familles des martyrs et des détenus. 

"Nous condamnons la déduction par le gouvernement israélien des recettes fiscales palestiniennes", a déclaré le porte-parole du gouvernement palestinien", Yusuf Al-Mahmoud 

"Aucune puissance dans le monde ne puisse nous forcer à abandonner les Palestiniens détenus et les martyrs de notre peuple héroïque", a-t-il souligné. 

Selon Al-Mahmoud, "l’entière responsabilité de pertes en vies humaines parmi les Palestiniens incombait à Israël en raison de son agression et son occupation du Territoire palestinien". 

Al-Mahmoud a souligné que "les recettes fiscales dont s’empare l'occupation, reviennent au peuple palestinien comme stipulé dans les accords signés. La partie israélienne est censée les collecter au nom du ministère palestinien des Finances en échange d’un tarif convenu". 

A ses yeux, "toute violation de ces recettes fiscales représente un banditisme et porte atteinte aux accords signés". 

Plus tôt dans la journée, une communion parlementaire israélienne a approuvé la déduction des allocations financières versées par l'AP aux familles des martyrs et de détenus. En effet, lesdites allocations sont déduites des cotisations financières perçues par Israël au nom du ministère palestinien des Finances. 

Le Bureau d’information de la Knesset a indiqué que la commission parlementaire des affaires étrangères et de la sécurité a approuvé à l'unanimité les deuxième et troisième lectures du projet de loi, qui demande au gouvernement israélien de déduire les allocations des détenus et des familles des martyrs palestiniens. 

Le ministère israélien des Finances perçoit les recettes fiscales palestiniennes sur les biens importés de l'étranger vers les Territoires palestiniens, à une moyenne mensuelle de 750 millions de shekels (210 millions de dollars). 

Le projet de loi requiert 2 lectures au sein de la Knesset (Parlement) pour entrer en vigueur. Toutefois, la date de présentation pour vote du projet de loi au sein de la Knesset n’a pas encore été déterminée. 

L'Autorité palestinienne verse des indemnités mensuelles en faveur des familles des prisonniers et martyrs palestiniens. AA


Mots-clés: israël

SUR LE MEME SUJET