Les commerçants de Manbij ferment leurs magasins en réaction à l'organisation terroriste YPG/PKK

Les commerçants du district de Manbij, occupé par l’organisation terroriste et séparatiste YPG/PKK, ont fermé leurs magasins en guise de protestation contre l’organisation terroriste qui tente d’enrôler de force les jeunes

Les commerçants de Manbij ferment leurs magasins en réaction à l'organisation terroriste YPG/PKK

Les commerçants du district de Manbij, occupé par l’organisation terroriste et séparatiste YPG/PKK, ont fermé leurs magasins en guise de protestation contre l’organisation terroriste qui tente d’enrôler de force les jeunes.

Selon les sources locales à Manbij, l’organisation terroriste YPG/PKK a enlevé des dizaines de jeunes depuis le 5 mai à Manbij dans l’objectif de les enrôler.

Les commerçants de Manbij ont fermé leurs magasins pour une journée afin de protester contre l’organisation terroriste.

L’organisation terroriste YPG/PKK a donné jusqu’au 5 mai dans une soi-disant décision prise fin avril pour que les jeunes de Manbij âgés de 18 à 30 ans se rendent et rejoignent l’organisation.

Elle avait menacé d’enlever et de punir les jeunes qui ne se rendraient pas.

Dans le centre-ville de Manbij, les commerçants ont fermé leurs magasins en janvier après que deux jeunes civils eurent été torturés à mort par le groupe terroriste.

Les commerçants de Manbij ont également fermé leurs magasins le 5 novembre 2017 en réaction à l’YPG/PKK qui tentait d’enrôler de force les jeunes de la région.

L’YPG/PKK avait pris le contrôle du district de Manbij, situé à l’ouest de l’Euphrate, en août 2016 avec le soutien des Etats-Unis.

Les autorités américaines s’étaient engagées à retirer les éléments de l’organisation terroriste après avoir vaincu Daesh, néanmoins Manbij est toujours sous le joug de l’YPG/PKK.

 

 



SUR LE MEME SUJET