• VIDEOS

La Palestine envisage de porter plainte contre Trump et Netanyahu auprès de la CPI

Un dirigeant au sein de l’Organisation de libération (OLP) a indiqué, lundi, que la Palestine portera plainte, prochainement, contre le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu auprès de la CPI

La Palestine envisage de porter plainte contre Trump et Netanyahu auprès de la CPI

Un dirigeant au sein de l’Organisation de libération (OLP) a indiqué, lundi, que la Palestine portera plainte, prochainement, contre le président américain Donald Trump et le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu auprès de la Cour pénale internationale (CPI). 

Le membre du comité exécutif de l’OLP, Saleh Raafat, a déclaré à la radio « la Voix de la Palestine » que le ministre des Affaires étrangères, Riyad al-Maliki, se rendra, dans les prochains jours, à la capitale hollandaise pour déposer plainte contre « Netanyahu » et le ministre israélien de la Défense « Avigdor Liberman », auprès de la Cour pénale internationale. 

Il a ajouté que cette plainte concerne les crimes commis contre le peuple palestinien par Netanyahu et Liberman. 

Le dirigeant de l’OLP a, d’autre part, précisé qu’al-Maliki portera également plainte contre l’Administration américaine, pour l’annonce du président américaine portant reconnaissance de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël, ce qui enfreint toutes les lois et législations internationales. 

Donald Trump avait annoncé, le 6 décembre dernier, la reconnaissance de Jérusalem comme étant la capitale d’Israël et le transfert de l’ambassade de son pays de Tel Aviv à la ville occupée. 

Rafaat n’a pas donné plus de précisions à ce sujet. 

Le président palestinien, Mahmoud Abbas, avait signé, en décembre 2014, le statut de Rome et les annexes relatifs à la Cour pénale internationale. 

La Cour avait approuvé l’adhésion de la Palestine, depuis le début d’avril 2015. 

La procureure générale de la CPI, Fatou Bensouda, mène, pour sa part, une enquête préliminaire sur les affaires de la colonisation et les crimes de guerre à Gaza, ainsi que sur les prisonniers. 

AA



SUR LE MEME SUJET