La France agirait en tant que médiateur dans la crise qui sévit entre le Liban et l’Arabie saoudite

Saad Hariri, qui avait annoncé samedi sa démission du poste de Premier ministre, s’est entretenu avec l’ambassadeur de la France à Riyad, François Gouyett

La France agirait en tant que médiateur dans la crise qui sévit entre le Liban et l’Arabie saoudite

La France agirait en tant que médiateur dans la crise qui sévit entre le Liban et l’Arabie saoudite.

Saad Hariri, qui avait annoncé samedi sa démission du poste de Premier ministre, s’est entretenu avec l’ambassadeur de la France à Riyad, François Gouyette.

Le bureau de presse de Saad Hariri a annoncé que ce dernier est actuellement en Arabie saoudite où un entretien a eu lieu avec l’ambassadeur de la France à Riyad.

Depuis sa démission, le samedi 4 novembre, l’ex-Premier ministre libanais procède à d’intenses échanges diplomatiques.

Au cours des trois derniers jours, M. Hariri a rencontré le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed al Nahyane, le chef de la délégation de l’Union européenne à Riyad, Michele Cervon d’Urso, le chargé d’affaires américain en Arabie saoudite Christopher Henzel et l’ambassadeur de l’Angleterre à Riyad, Simon Collins.

Les articles parus dans la presse libanaise avancent qu’une crise politique sévit entre le Liban et l’Arabie saoudite et que la France agit en tant que médiateur.

D’autre part, le président libanais Michel Aoun rencontrera vendredi les ambassadeurs au Liban des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies ainsi que ceux de pays arabes et européens.

Une déclaration importante du président libanais est attendue à la suite de ces multiples entretiens.

 



SUR LE MEME SUJET