Le rôle de la France dans le génocide rwandais

La France aurait dissimulé l’identité des principaux commanditaires du génocide des Tutsis au Rwanda qui a débuté le 6 avril 1994 et fait environ 800.000 morts, selon Mediapart

Le rôle de la France dans le génocide rwandais

La France aurait dissimulé l’identité des principaux commanditaires du génocide des Tutsis au Rwanda qui a débuté le 6 avril 1994 et fait environ 800.000 morts.

Le site internet français Mediapart a publié un article titré « Génocide au Rwanda : révélations sur les mensonges de la France » dans lequel il rapporte que la France a dissimulé l’identité des principaux commanditaires du génocide commis par les milices hutues, citant les extraits d’une note «jamais dévoilée » des services secrets français.

L’article accuse la France d’avoir réalisé un compromis et une coopération avec les Hutus avant, pendant et après le génocide rwandais.

La note des services de renseignement français stipule très clairement que les Hutus sont les instigateurs du génocide, la France a réalisé un compromis et une coopération avec les commanditaires du génocide.

Les Hutus avaient débuté en 1994 le génocide contre les Tutsis, les tenant pour responsables du crash de l’avion transportant el chef d’Etat de l’époque Juvénal Habyarimana, un Hutu. Cet attentat contre l’avion du président est considéré comme l’élément déclencheur du génocide.

L’ex-président français François Mitterrand, avait déclaré au journal Le Figaro en 1998, « Dans ces pays-là, un génocide n’est pas trop important ».

Malgré la levée du « secret défense » sur les archives datant de la période du génocide rwandais, Mitterrand a imposé un second verrou empêchant tout accès aux archives.

 



SUR LE MEME SUJET