Grèce : échauffourées entre la police et des manifestants scandant des slogans antiracistes

Des échauffourées ont eu lieu entre la police et des manifestants rassemblés pour commémorer le musicien Pavlos Fissas, tué par une personne membre du parti d’extrême droite Aube Dorée.

Grèce : échauffourées entre la police et des manifestants scandant des slogans antiracistes
Grèce : échauffourées entre la police et des manifestants scandant des slogans antiracistes
Grèce : échauffourées entre la police et des manifestants scandant des slogans antiracistes

Des échauffourées ont eu lieu entre la police et des manifestants rassemblés pour commémorer le musicien Pavlos Fissas, tué par une personne membre du parti d’extrême droite Aube Dorée.  

Des échauffourées ont eu lieu entre la police et des manifestants rassemblés pour commémorer le musicien Pavlos Fissas, tué par une personne membre du parti d’extrême droite Aube Dorée.  

Des milliers de personnes rassemblées dans le quartier Keratsini près de la capitale Athènes où Fissas a été tué, ont marché en scandant des slogans antiracistes et antifascistes.

La police anti-émeute a fait usage de gaz lacrymogène contre un groupe de manifestants aux visages masqués qui lançait des pierres et cocktail Molotov et qui voulaient franchir les barricades de la police près de l’office du Parti Aube Dorée à Pirée. Les manifestants ont aussi mis le feu dans les poubelles.

Selon la presse grecque, des événements semblables se sont produits à Salonique au cours des manifestations organisées pour commémorer Pavlos Fissas.

Fissas, connu pour son appartenance à la gauche, avait été poignardé il y a 5 ans près d’Athènes par Georges Roupakias, un membre du parti Aube Dorée.

Le jugement de Roupakias n’est toujours pas terminé.



SUR LE MEME SUJET