Johannes Hahn : « La Turquie est un partenaire clé dans une région stratégique pour l’UE »

Les relations Turquie-Union européenne, les négociations d’adhésion et l’avenir des relations entre les deux parties ont été traité lors de l’Assemblée générale du parlement européen qui se poursuit dans la ville de Strasbourg en France

Johannes Hahn : « La Turquie est un partenaire clé dans une région stratégique pour l’UE »

« Nous sommes partenaires, un partenariat difficile mais nous sommes en coopération dans plusieurs sujets fondamentaux » a déclaré le Commissaire responsable de la Politique Européenne de Voisinage et des négociations de l'élargissement Johannes Hahn précisant que la Turquie est un partenaire clé dans une région stratégique pour l’Union européenne.

Les relations Turquie-Union européenne, les négociations d’adhésion et l’avenir des relations entre les deux parties ont été traités lors de l’Assemblée générale du parlement européen qui se poursuit dans la ville de Strasbourg en France.

S’exprimant lors de l’ouverture de la cession, Johannes Hahn a fait savoir que les deux parties n’étaient pas satisfaites des développements.

« Lors de nos entretiens avec nos interlocuteurs turcs, nous avons affirmé l’urgence d’inverser le cours actuel afin que nos relations puissent être de long souffle » a-t-il dit.

« La Turquie est un partenaire clé dans une région stratégique pour l’UE. Nous sommes partenaires, un partenariat difficile mais nous sommes en coopération dans plusieurs sujets fondamentaux. Nous avons un dialogue ouvert, correct et critique, qui parfois est constructif et parfois très dur » a assuré Hahn.

« Ce serait une grande erreur d’enlever au peuple turc l’objectif de l’adhésion à l’Union européenne » a souligné de son côté, le rapporteur du Parlement européen sur la Turquie, Kati Piri notant qu’il ne fallait pas laisser ce débat au profit du populisme et la xénophobie.

« Il y a un siècle on parlait de la Turquie comme l’homme malade de l’Europe mais je crois qu’actuellement le vrai homme malade est l’Union européenne » a affirmé Edouard Ferrand, membre français de l’Europe des nations et des libertés, ENF, groupe politique du parlement européen.

« La Turquie est un grand pays, cette grande nation mérite plus de chose que ce vous leur proposez. Vous avez fait perdre du temps à la Turquie mais également à l’Union européenne pour un processus dont la fin est évidente » a ajouté Ferrand qui a critiqué l’attitude des responsables européens.



SUR LE MEME SUJET