Le Luxembourg favorable à la poursuite des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE

Le vice-PM luxembourgeois, Etienne Schneider a regretté le manque de banques turques dans son pays

Le Luxembourg favorable à la poursuite des négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE

Le Luxembourg estime que les négociations d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne (UE) doivent continuer.

Le vice-Premier ministre et ministre luxembourgeois de l'Économie, Etienne Schneider a prononcé un discours à l'ouverture de la 3ème réunion du Comité économique et commercial commun Turquie – Luxembourg (JETCO), lundi à Istanbul.

Schneider a affirmé que son pays condamne la tentative de coup d'État avortée du 15 juillet 2016 en Turquie, et soutient la lutte antiterroriste menée par Ankara.

Abordant les relations tendues avec l'UE, le vice-Premier ministre a estimé que les deux parties doivent garder ouvertes les voies de communication, soulignant que les négociations d'adhésion de la Turquie à l'UE doivent continuer.

«L'UE suit avec inquiétude les développements en Turquie concernant la suprématie du Droit et des droits et libertés fondamentales, a déclaré Schneider. La liberté d'expression est en tête de liste. Nous sommes aussi préoccupés par les événements survenus entre la Turquie et certains pays de l'UE. […] Le dialogue ne doit pas cesser dans une telle période et les négociations doivent se poursuivre.»

Le vice-Premier ministre a également commenté la relation économique entre le Luxembourg et la Turquie.

Regrettant la faiblesse du volume commercial entre les deux pays, comparé à leur potentiel, Schneider a appelé à examiner les moyens pour l'augmenter.

«Les logistiques est l'un des secteurs dans lequel la coopération est la plus réussie, a-t-il fait savoir. Nous souhaitons établir un axe de logistique solide avec la Turquie. Il y a plusieurs occasions pour développer ce secteur. Notre compagnie nationale de cargo aérien veut renforcer ses activités en Turquie. Nous soutenons aussi la modernisation de l'Union douanière avec la Turquie.»

Le vice-Premier ministre a aussi noté l'importance de la coopération dans le secteur bancaire.

«Le Luxembourg est un centre financier important mais il n'y a pas de banques turques dans notre pays, nous en avons besoin», a-t-il ajouté.


AA



SUR LE MEME SUJET