Turquie/Energie : Bientôt deux nouveaux terminaux flottants de GNL

Berat Albayrak a rappelé que les opérations de prospection et extraction pétrolières et gazières ont augmenté afin de déterminer les réserves disponibles de la Turquie, relevant l'importance de garantir, par le stockage, l'offre en gaz naturel

Turquie/Energie : Bientôt deux nouveaux terminaux flottants de GNL

Le ministre turc de l'Energie et des Ressources naturelles, Berat Albayrak a annoncé l'entrée en service, dans les prochains mois, de deux nouveaux terminaux flottants de gaz naturel liquéfié et de regazéification, dans les golfes de Hatay/Dortyol et Saros.

Albayrak a été auditionné, lundi, par la commission parlementaire du budget et de la planification 2018 à Ankara.

Au cours de cette audition, en lien avec l'élaboration du budget de son ministère pour l'année 2018, Albayrak a insisté sur l'importance que représente pour la Turquie la maitrise de ses importations de pétrole et de gaz naturel par la diversification des sources et itinéraires d'approvisionnements.

Il a rappelé que les opérations de prospection et extraction pétrolières et gazières ont augmenté afin de déterminer les réserves disponibles de la Turquie, relevant l'importance de garantir, par le stockage, l'offre en gaz naturel.

Dans le domaine du stockage du gaz naturel, une des premières mesures a été l'installation d'un terminal flottant à Izmir, a souligné Albayrak avant de poursuivre:

"Dans les golfes de Hatay/Dortyol et Saros, deux nouveaux terminaux flottants de gaz naturel liquéfié et de regazéification vont entrer en service. Le terminal de Hatay/Dortyol, d'une capacité journalière de regazéification de 20 millions de m3, va entrer en fonction à la fin de l'année 2017. Par ailleurs, avec les projets en cours, les capacités de stockage de la Turquie vont atteindre 10 milliards de m3, ce qui représentera 20 % de la consommation annuelle" a t-il assuré.

Albayrak a affirmé qu'avant la fin de l'année 2018, l'ensemble de la population des 81 provinces qui composent le territoire turc, auront accès au gaz naturel.

Concernant le projet de gazoduc transanatolien (TANAP), un gazoduc qui devrait acheminer à partir de 2017 du gaz naturel d'Azerbaïdjan en Europe via la Turquie, le ministre turc a indiqué qu'à la fin de l'année 2017, le projet serait terminé à 94 %.

Et pour le projet Turkish Stream, un projet de gazoduc allant de la Russie à la Turquie à travers la Mer Noire, Albayrak a encore indiqué que plus de 248 km de pipelines avaient été posées.

"Avec ce projet, nous allons répondre à la demande turque en 2018 et Européenne en 2020" a t-il conclu.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET