Turquie: Les hommes d'affaires appellent à se "focaliser sur l'économie"

"Sans perdre de temps, l’actualité du pays doit se tourner vers l’économie", a déclaré Nihat Ozdemir, le président du Conseil exécutif du groupe Limak

Turquie: Les hommes d'affaires appellent à se "focaliser sur l'économie"

Des personnalités importantes du monde des affaires turques estiment que « désormais, il est temps de se concentrer sur l’économie.»

Lors d’un entretien accordé à l’agence Anadolu (AA), le président du Conseil exécutif du groupe Limak, Nihat Ozdemir, a rappelé que le référendum constitutionnel du 16 avril dernier a été achevé et qu’ainsi, le passage au système présidentiel a été accepté. 

Il a formulé l'espoir que le résultat du référendum soit bénéfique pour le pays, ajoutant « Sans perdre de temps, l’actualité du pays doit se tourner vers l’économie. Nous devons entreprendre les mesures nécessaires concernant la production et l’emploi.»

Abdulkadir Konukoglu, le Président d’honneur du groupe Sanko, est notamment revenu sur les résultats du référendum constitutionnel. 

« J’estime qu’une bonne décision a été prise. Avec ce « OUI », nous avons empêché la formation de coalitions de partis politiques en Turquie. Les industriels pourront avoir une meilleure visibilité pour leur avenir »,a-t-il dit. 

Konukoglu a aussi souligné la nécessité de se focaliser sur l’économie. 

« Nous sommes des industriels. Nous devons dépenser notre énergie dans notre travail, dans les investissements, la production et les exportations. Nous estimons que le nouveau système contribuera à ceci, nous n'avons aucun doute à ce sujet. L’avenir de la Turquie est brillant »,a-t-il conclu.

A propos des résultats du référendum, le président du Conseil exécutif du groupe Kadooglu, Tarkan Kadooglu, a lancé: « Nous avons donné une leçon de démocratie à l’ensemble du monde.»

Il est revenu sur les difficultés qu'a connues le monde des affaires turques après la tentative de coup-d’état du 15 juillet et durant la période référendaire. 

« Désormais, tout cela est derrière nous. Il est temps de se concentrer sur les libertés, la démocratie et l’économie. En tant que pays, nous devons saisir la période à venir pour renforcer notre économie et notre démocratie. Nous devons à nouveau restaurer le climat de paix et de sérénité dans le pays »,a-t-il noté.

Enfin, le président du conseil exécutif du groupe Kibar, Ali Kibar, a affirmé « profondément » croire en un avenir plus fort et plus brillant de la Turquie.

«En tant que représentants du monde des affaires turques, nous serons ravis d'assister à la poursuite des travaux qui rendront la Turquie encore plus forte », a-t-il conclu.

 

AA


Mots-clés: Turquie , économie

SUR LE MEME SUJET