Les avoirs de la nation reviennent à la nation : le Fonds d’Etat

A quoi revient le Fonds d'Etat?

Les avoirs de la nation reviennent à la nation : le Fonds d’Etat

Les fonds d’Etat sont des fonds qui visent à accroitre divers biens financiers via les investissements, et qui oeuvrent sous la surveillance et la gestion de l’Etat.

Dans ce cadre, la Turquie a fondé en août 2016, la Société anonyme de gestion du Fonds d’Etat de Turquie, qui a la qualité de « garantie » pour montrer la force de l’économie turque et assurer son renforcement contre diverses interventions externes.

Les activités principales de ce fonds relié à l’office du Premier ministre seront la fondation et la gestion de nouveaux fonds, la contribution à la diversification des instruments dans les marchés de capitaux, l’ajout à l’économie des avoirs publics au sein du pays, l’acquisition de ressources externes, et la participation à des investissements stratégiques de grande ampleur.

Le capital de base de la société fondée en vue de renforcer le côté national de l’économie, a été assuré par le fonds de privatisation.

Le plan d’investissement stratégique de 3 ans qui englobe la Société anonyme de gestion du Fonds d’Etat de Turquie, les sociétés et partenaires qui y sont reliés, ainsi que les fonds et les sous-fonds qui seront fondés en son sein, a été élaboré par un conseil administratif de 5 personnes et est entré en vigueur avec l’approbation du Conseil des ministres.

La société qui a été créée conformément à la Loi du marché de capitaux, le Fonds d’État et les sous-fonds qui seront fondés, seront soumis à un contrôle indépendant.

Le point d’action fondamentale de la gestion de ce type de fonds est qu’il utilise les biens pour acquérir un bénéfice tout en tenant compte de l’équilibre des risques et revenus.

C’est pourquoi la Turquie a légué au Fonds d’Etat 46 immobiliers d’une superficie totale de 2,2 millions de m2 dont, les banques Ziraat et Halkbank, Turkish Airlines, BOTAŞ, TPAO, PTT, la Bourse d’Istanbul et Turksat.

Ainsi, les revenus de ces établissements qui n’utilisent qu’une part de leurs revenus pour les investissements, seront rassemblés dans un fonds et d’ici, seront utilisés pour des domaines prometteurs.

Le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus a affirmé que l’objectif de l’assignement de ces compagnies au Fonds d’Etat était de constituer une ressource puissante à l’Etat et de créer « une structure dynamique capable de se protéger face aux salves économiques ».

Le conseiller en chef du président Cemil Ertem a souligné de son côté que le Fonds d’Etat serait une institution ouverte à un contrôle international et qu’il assurerait un meilleur fonctionnement des marchés financiers turcs et un meilleur soutien du système bancaire par les marchés de capitaux.

« Dans ce sens, nous pouvons dire que l’ère de privatisation en bloc en Turquie a pris fin et qu’une nouvelle ère où les avoirs de la nation reviennent à la nation, va commencer. Nous allons voir une nouvelle ère où les biens turcs seront utilisés à l’étranger. Les biens turcs seront ainsi ouverts au monde » a estimé Ertem.



SUR LE MEME SUJET