• VIDEOS

Les plages tunisiennes, animées par la danse des flamants roses

A l’approche de l’hiver, le sanctuaire d'oiseaux situé dans la ville de Korbous sur la côte tunisienne, a commencé à accueillir ses convives migrateurs, les flamants roses.

Les plages tunisiennes, animées par la danse des flamants roses

Dans le sanctuaire d’oiseaux, situé à Korbous, ville du cap Bon de Tunis, la vie s’anime avant l’aube. 

Le spectacle fabuleux de danse et de chant des quelques 4 000 flamants roses originaires de part et d’autre d’Europe, débute dès les premières lueurs du jour, sur une scène gigantesque de cinq hectares.

Le sanctuaire d'oiseaux se compose de treize zones humides distinctes, dont des marécages et des lacs, s'étendant sur les onze kilomètres de la côte est du pays.

Youssef el-Djerbi, coordinateur général de l'Association tunisienne de Protection de la Nature et de l’Environnement, a déclaré au correspondant de l’Agence Anadolu (AA), que la moitié de la réserve qui accueille les flamants roses reste humide tout au long de l’année. 

Ce dernier a souligné une augmentation dans le nombre d’espèces d’oiseaux présents dans la région (30 à 70) grâce au réapprovisionnement en eau de la zone à partir des eaux purifiées et issues des usines environnantes, conformément au projet financé par la Banque mondiale.

"L’été, le nombre de flamants roses varie entre 800 et 1 000. En septembre, avec le début de la migration, le sanctuaire accueille entre 3 500 et 4 000 flamants roses", a noté Djerbi indiquant qu’il s’agit de l’une des espèces les plus remarquables parmi les espèces d'oiseaux.

Divisant en trois catégories les espèces présentes dans le sanctuaire, Djerbi a expliqué qu’une partie des oiseaux, dont les jeunes et les plus âgés, qui ne peuvent migrer, reste au lac toute l'année tandis que d’autres ne s’y installent que lors des mois d'hiver avant de quitter, en été, la réserve en direction du Nord. 

Enfin, d’autres, utilisent le sanctuaire comme escale afin de s’y reposer lors de leurs longs voyages en direction de l’Afrique, a précisé le coordinateur. 

Grâce à ses algues acides, son eau riche en minéraux et la diversité de ses créatures aquatiques, la réserve de Korbous est un habitat idéal pour les flamants roses. 

Si la majorité d’entre eux naissent gris ou blancs, ils prennent cette teinte rosée toute particulière en raison notamment de la consommation de homards, d’algues et d’une espèce de crevettes riches en pigments, a partagé Djerbi. 

- Une danse semblable au flamenco

D’un autre côté, Imar es-Sitti, biologiste et chef de l'Association tunisienne de Protection de la Faune, a noté que les flamants préfèrent habituellement les zones humides où le taux de sel, de créatures marines et d’algues acides sont élevés. 

Indiquant que le sol salé et acide aide à la digestion des flamants roses, le biologiste a précisé que la durée de vie moyenne des flamants est de 25 ans. 

Les oiseaux migrateurs qui arrivent en Tunisie à la fin de l’été et qui restent jusqu’au printemps s’en iront, par la suite, en direction du sud de la France, de l’Espagne, de la Sicile, du Portugal voire même en direction de la Turquie et de l’Iran.

Les flamants roses adoptent une position particulière lorsqu’ils dorment puisqu’ils se tiennent sur une patte. Une posture qui leur permet de mieux conserver la chaleur de leur corps, a expliqué le biologiste ajoutant que l’espèce aurait pu tirer son nom du terme espagnol « flamenco ». 

"Les mouvements des flamants roses lorsqu’ils mangent, ressemblent à la danse espagnole, le flamenco, une raison qui serait à l’origine de leur nom. De plus, la couleur rose des flamants est également similaire aux costumes des danseurs de flamenco", a-t-il conclu. AA



SUR LE MEME SUJET