Décès du chanteur algérien Rachid Taha

Il avait défendu les causes des migrants telles que la lutte contre le racisme et la marginalisation

Décès du chanteur algérien Rachid Taha

Le célèbre chanteur algérien, Rachid Taha, est décédé à Paris dans la nuit de mardi à mercredi, ont rapporté des médias français et algériens citant sa famille.

Selon les mêmes sources, Rachid Taha a succombé à une crise cardiaque, à son domicile.

Rachid Taha est né le 18 septembre 1958 dans la ville de Sig près d'Oran (ouest de l'Algérie), avant de s'installer en France avec sa famille à l'âge de 10 ans.

Il a été connu comme étant un fervent défenseur des causes des immigrés telles que la lutte contre le racisme et la marginalisation.

Appelé le Roi du Rock-Raï, Taha s'est inspiré de différents styles musicaux tels que le raï, le chaâbi et le rock 'n' roll.

Il a repris plusieurs chansons mythiques algériennes, à savoir "Abdel Kader Bou Alam", chantée avec Cheb Khaled et Faudel, en plus de son tube formidable "Ya Rayah Wine Msafer".

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET