Konya- Turquie: La "Source de Platon", prisée par les touristes

Située dans le district de Beysehir de la province de Konya (Anatolie centrale), la fontaine hittite attire de nombreux visiteurs locaux et étrangers

Konya- Turquie: La "Source de Platon", prisée par les touristes

Située dans le district de Beysehir de la province de Konya (Anatolie centrale), la fontaine hittite "Eflatunpinar" ou "Source de Platon" qui figure sur la liste indicative du patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), attire de nombreux visiteurs locaux et étrangers.

Conçue sur ordre du roi hittite, Thudaliya IV, vers 1 200 avant J.-C., la fontaine située à quatre kilomètres du village de Sadikhaci à Beysehir, suscite l’attention grâce à son système d’irrigation qui permet de contenir les eaux qui s’écoulent dans un unique bassin.

Édifiée sous forme rectangulaire sur une source naturelle, la fontaine qui comporte des bas-reliefs représentant des divinités, dispose également d’un éclairage le long de son réseau d’irrigation.

Par son architecture identique à celle d’un templier à ciel ouvert, sa structure en pierre et la composition de ses bas reliefs, la fontaine, née du rassemblement minutieux de blocs d’andésite, se différencie des autres monuments hittites.

La fontaine Eflatunpinar, inscrite sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2014, accueille chaque année de nombreux visiteurs.

Dans une interview accordée à l’Agence Anadolu (AA), Murat Ozaltun, maire du district de Beysehir, a confié que la fontaine ainsi que la mosquée Esrefoglu, sont deux monuments qui se trouvent sur la liste indicative de l’UNESCO.

Indiquant que la fontaine figure parmi les monuments les plus rares au monde, Ozaltun a précisé que des travaux sont menés afin qu’elle puisse intégrer la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Partageant que des attractions touristiques ainsi que des visites guidées d’une journée sont organisées dans le district, Ozaltun a précisé que le nombre de visiteurs étrangers sur le site a augmenté.

"Alors que le nombre de visiteurs s’élevait, il y a cinq ans, à 150-200 000 personnes, ce chiffre a atteint cette année un million de touristes, a-t-il fait savoir. L’achèvement de la construction des routes depuis Konya à destination du district augmentera davantage ce nombre."

Abdullah Bakirci, habitant la Norvège, a confié qu’il visite chaque année le site lorsqu’il se rend à Beysehir.

Enfin, Efkan Karakuzu, a confié qu’il est arrivé avec sa famille sur le site après avoir décidé de réaliser un séjour historique. Ce dernier a souligné, par la même occasion, l’importance pour les enfants de réaliser de tels voyages culturels.



SUR LE MEME SUJET