Turquie: "Suluhan", symbole du commerce depuis cinq siècles

Figurant parmi les plus anciens centres commerciaux de la capitale turque, Ankara, Suluhan accueille de nombreux artisans et commerçants de différents domaines

Turquie: "Suluhan", symbole du commerce depuis cinq siècles

Figurant parmi les plus anciens centres commerciaux de la capitale turque, Ankara, l’historique caravansérail, Suluhan, datant de 500 ans, accueille de nombreux artisans et commerçants de différents domaines.

Des dragées mariage aux fleuristes en passant par toutes sortes de décorations, Suluhan, situé dans le quartier d’Ulus, reste la destination incontournable du commerce au "parfum" historique. 

Sous la surveillance de la Direction générale des Fondations, le monument a été construit sur ordre de l’Emir, Hasan Pacha, dans les années 1508-1511, soit à l’époque du Sultan Bayezid II. 

Également appelée "Auberge de Hasan Pacha", en référence à son constructeur, l’auberge qui était la seule de son époque à offrir de l’eau chaude dans chacune des chambres de ses convives, était sans aucun doute l’un des endroits les plus populaires de l’époque. 

Abritant un "masjid" (lieu de prière) au centre de la cour, l’auberge était également le lieu préféré de l’ensemble des caravaniers et commerçants d’autrefois. 

-Un destin différent après l’incendie

En 1892, avec l’arrivée des chemins de fer dans la capitale, Suluhan a été progressivement remplacé par Tas Han (l’Auberge en pierre), construite en lieu et place de l’actuel bâtiment de Surmerbank, et préférée du fait qu’elle offrait chauffage, téléphone et salle de bains privatives. 

Avec le développement de la place Ulus ainsi que l’immense incendie survenu en 1927 à Tahtakale, Suluhan a perdu son attractivité.

À la suite de l’incendie, Suluhan, où seul le commerce de fruits et légumes se faisait, est tombé en ruine. 

C’est en 1980, suite aux travaux de reconstruction menés par la Direction générale des Fondations que l’auberge renaît de ses cendres et prend son aspect actuel. 

Depuis maintenant presque quarante ans, Suluhan accueille divers commerces allant des fleuristes aux bijouteries en passant par les boutiques de décorations et cadeaux de fabrication artisanale. 

Aujourd’hui, l’ancienne auberge est la destination incontournable des habitants de la capitale qui recherchent des accessoires pour l’organisation de diverses célébrations que ce soit mariage, naissance ou encore anniversaire. 

De la sorte, Suluhan qui a servi de "centre commercial" il y a environ 500 ans, poursuit, à quelques différences près, sa fonction principale. 

Afin de préserver la structure historique du caravansérail, désormais patrimoine protégé, les travaux d’aménagement sont formellement interdits sans autorisation.

AA


Mots-clés: ulus , ankara , commerce , suluhan

SUR LE MEME SUJET