Turquie: Découverte de "tours de surveillances" datant de 2 milles ans

Une découverte de Dr. Ilker Isik, président du département de protection et de restauration des richesses culturelles de l’Université de Selcuk et de son équipe composé de huit membres.

Turquie: Découverte de "tours de surveillances" datant de 2 milles ans

Cents tours de surveillances, construites 2 milles ans avant par l’empire Romain pour servir d’office de Police, ont été découverts dans le Parc National de Bozdag, situé dans le district Karatay de la province turque de Konya (centre).

La zone où ont été découvertes les tours était utilisée comme garnison militaire durant la période romaine et était un centre de commerce important durant la période seldjoukide.

La découverte a été faite par le Dr. Ilker Isik, président du département de protection et de restauration des richesses culturelles de l’Université de Selcuk et de son équipe composée de huit membres.

Lors d’un entretien accordé à l’agence Anadolu, Isik a affirmé que le Parc National de Bozdag qui est un site naturel, est une zone importante d’un point de vue culturel et historique utilisée depuis l’Antiquité.

Nous avons déterminé de nombreuses tours et bases militaires installées dans les différentes zones stratégiques de la zone. L’objectif était d’assurer la sécurité et d’agir rapidement contre l’ennemis afin de permettre aux troupes militaires de se réunir avant leur arrivé. C’est une zone qui n’a pas été assez analysées", a-t-il dit.

L’équipe de Ilker Isik a travaillé durant environ deux ans sur un terrain de 3 500 hectares.

"Nous avons déterminé 100 tours construites sur les itinéraires […]. Nous en avons photographié 42 et nous les avons archivé. Nous allons travailler sur les autres tours dans les temps à venir", a-t-il noté.

Isik a indiqué que les céramiques qui ont été trouvées lors des travaux menés dans la zone appartiennent surtout à l’époque byzantine et seldjoukide.

"L’une des raisons les plus importantes qui fait que cette zone est dite stratégique, c’est le fait que l’empire Romain a mis en place des tours pour se protéger des attaques pouvant provenir de l’Est. La prise de cette zone revenait à la prise de Konya",a-t-il dit.

Isik a conclu en souhaitant que la zone devienne un "archéoParc" touristique dans l’avenir.AA



SUR LE MEME SUJET