Rif d'Alep: Un Syrien prend soin des chats errants

Avec l’aide d'un vétérinaire, Jalil s'occupe actuellement de plus d'une centaine de chats.

Rif d'Alep: Un Syrien prend soin des chats errants

Alaa Jalil, un habitant du Rif ouest de la province syrienne d'Alep, n'a pas oublié les chats errants abandonnés par leurs propriétaires contraints au déplacement à cause des bombardements et des destructions menés par le Régime syrien. 

Les attaques conduites par le Régime syrien contre Alep ont contraint de nombreux habitants de la province au déplacement. Ces derniers se sont enfuis vers des zones plus sécurisées abandonnant un nombre considérable de chats qui traînent les rues d’Alep. 

Jalil, qui était un conducteur d’ambulances, avait mis en place, en 2013 dans la localité de Kafr Naya relevant du Rif ouest d’Alep, un refuge pour les chats errants en vue de les protéger. 

L’emprise du Régime syrien imposée, en fin 2016, à la province d’Alep n'a pas découragé Jalil de continuer à s'occuper des chats errants. 

Le Syrien amoureux des félidés a déclaré à Anadolu: "Ma famille et moi aimons les chats. Depuis mon jeûne âge, j'allais chez le boucher et je leur apportais les restes de viande et d'os". 

Évoquant le refuge qu’il avait mis en place, Jalil a expliqué "qu’il prenait soin de 170 chats errants qui avaient trouvés refuge chez lui". 

Et Jalil de conclure : "Lorsque nous avons été évacués d’Alep, j’ai pu amener 22 chats au Rif d'Alep". 

Avec l’aide du vétérinaire, Mohammed Yusuf, Jalil s'occupe actuellement de plus de 100 chats. Grâce aux soutiens financiers apportés par des volontaires à l'étranger, l’ex-conducteur d’ambulances finance la réserve qu’il avait créée. Chaque chat porte le nom d’un volontaire ayant contribué à financer le petit projet de Jalil. 

Le vétérinaire a, de son côté, déclaré : "Nous menons des examens médicaux mensuels pour les chats et prodiguons des soins aux chattes enceintes, aux chatons, ainsi qu'aux chats malades ou victimes accidents".

AA



SUR LE MEME SUJET