• VIDEOS

Rohani : La langue turque, une source de fierté pour l’Iran

Il a incité les responsables iraniens à appuyer le centre d’enseignement de la langue et de la littérature turque et l’impression de livres en turc

Rohani : La langue turque, une source de fierté pour l’Iran

Le président iranien, Hassan Rohani, a indiqué, mardi, que la langue turque « est une source de fierté pour l’Iran ». 

C’est ce qui ressort d’une allocution de Rohani, prononcée en public dans la ville de Tabriz (nord-ouest de l’Iran), où résident un grand nombre de Turcs azéris, selon un communiqué de la Présidence iranienne. 

Rohani a souligné, dans ce contexte, l’importance de diffuser la langue turque en Iran. 

Il a incité les responsables à appuyer le centre d’enseignement de la langue et de la littérature turque et l’impression de livres en turc. 

Le Président iranien a expliqué cet appel par le fait que « la langue turque est une fierté pour le pays et l’une de ses fleurs parfumées ». 

Et Rohani d’ajouter « nous devons être fiers de ce pays et de ce peuple ». 

Evoquant l’assèchement de la majeure partie du lac d’Ourmia, Rohani a indiqué que son gouvernement déploiera des efforts pour le sauver. 

« L’année dernière, nous vous avons promis la sécurité, la liberté, la stabilité et le développement et aujourd’hui, nous tenons à nos promesses pour le peuple azéri, concernant le lac d’Ourmia et la langue et la culture turques », a-t-il poursuivi. 

La déclaration de Rohani est intervenue, deux jours après celle du vice-président, Ali Younsi, indiquant que « les Azéris sont des Perses qui parlent la langue turque ». 

Les propos de Younsi ont suscité des réactions de refus du côté des députés turcs, au sein du parlement iranien. 

Les Turcs d’Iran représentent la deuxième plus grande ethnie du pays après les Perses. 

Ils avaient refusé, vendredi dernier, la proposition du gouvernement d’enseigner la langue russe dans les écoles iraniennes, en tant que deuxième langue. 

En contrepartie, le perse serait enseigné dans les écoles russes, en tant que deuxième langue.AA


Mots-clés: langue turque , rohani

SUR LE MEME SUJET