La Turquie peut attirer plus d'un million de touristes chinois

Il faut renforcer la représentation de la Turquie en Chine en prenant en compte la préférence des touristes chinois, pour des vacances plutôt culturelles, selon Murat Sen, membre du Conseil d'administration de la Fédération des Hôteliers de Turquie

La Turquie peut attirer plus d'un million de touristes chinois

Membre du Conseil d'administration de la Fédération des Hôteliers de Turquie (TUROFED), Murat Sen a affirmé à Anadolu que la Turquie peut parvenir à attirer plus d'un million de touristes chinois à travers "de simples démarches". 

En effet, souligne Murat Sen, les touristes chinois préfèrent des vacances plutôt culturelles que balnéaires. 

Ainsi, ils ont tendance à visiter principalement des villes riches culturellement, à l'instar d'Istanbul, Pamukkale (province de Denizli, Centre-ouest), et Cappadoce (Centre).

L'augmentation du nombre de touristes chinois visitant Pamukkale attire d'ailleurs particulièrement l'attention de la Fédération des hôteliers turque ces derniers temps, confie le responsable.

Murat Sen note également que, depuis 2011, les touristes chinois apprécient visiblement de plus en plus la Turquie comme destination. Preuve en est, leur nombre croissant, passé de quelque cent mille à trois cents mille en 2015. 

«Depuis le début de l'année courante jusqu'à la fin du mois de mai, 81 000 touristes chinois sont venus en Turquie, précise-t-il. Nous visons les 300 000 mais ce chiffre est faible. Car la Chine compte 1,4 milliard d'habitants dont 180 millions voyagent. Ces voyageurs représentent 250 milliards de dollars de volume touristique mondial » explique-t-il.

Sen ajoute que les touristes les plus dépensiers sont les Chinois, leur consommation étant chiffré à 261 milliards de dollars à travers les quatre coins du monde en 2016.

«Les Américains ont dépensé 122 milliards de dollars, les Allemands 81 milliards de dollars, les Britanniques 64 milliards de dollars, les Français 41 milliards de dollars, précise-t-il. Un touriste chinois qui dépense environ 1 500-1 600 dollars, équivaut à plus de trois touristes d'autres nationalités. Donc les Chinois ont un très grand potentiel. Nous devons intensifier les campagnes de présentation de notre pays auprès d'eux», a-t-il soutenu.

Murat Sen ne manque pas d'insister sur l'importance à accorder aux moyens de déplacement des touristes chinois qui devront être faciliter notamment entre Cappadoce et Pamukkale.

Rappelant que la Chine a annoncé 2018 comme étant «l'année de la Turquie», Sen a enfin estimé qu'il fallait participer à tous les salons internationaux en Chine afin de proposer des offres intéressantes.

AA



SUR LE MEME SUJET