Les Anglais de Didim appellent les Européens à découvrir la Turquie

Les habitants anglais du district Didim de la province turque d’Aydin, une des stations touristiques de la région Egéenne, appellent les Européens à passer leurs vacances en Turquie.

Les Anglais de Didim appellent les Européens à découvrir la Turquie

Les habitants anglais du district Didim de la province turque d’Aydin, une des stations touristiques de la région Egéenne, appellent les Européens à passer leurs vacances en Turquie.

Les anglais installés à Didim ont appris la langue turque en peu de temps et ont rapidement tissé des liens avec les habitants de la région. Ils considèrent la Turquie comme leur « seconde patrie ». 

Vivant une vie heureuse à Didim, les Anglais suggèrent aux Européens qui font des programmes de vacances de se tourner vers la Turquie, qu’ils considèrent tous « sécurisée et sereine ». 

L’anglaise Gail Donmez, s’est installée à Didim environ 20 ans auparavant après avoir rencontré un turc et s’être mariée avec lui. Elle travaille actuellement dans une agence immobilière. 

Elle a déclaré à l’agence Anadolu (AA),: « La Turquie est un très beau pays. Ici, rien est cher. C’est une destination idéale pour passer des vacances en famille. Je dis aux personnes qui veulent venir ici pour passer leurs vacances, de le faire sans crainte, car les journaux et les médias exagèrent et abusent quand il s’agit de ce pays. La Turquie est très belle, le peuple turc est très accueillant. Ils nous ont énormément aidés. Je suis contente de vivre ici. La Turquie est désormais ma seconde patrie. »

Pour sa part, Kate Ashley Narman, une Anglaise qui s’est installée à Didim environ une quinzaine d’année auparavant, a assuré très bien s’entendre avec Turcs. 

Regrettant que la Turquie ne soit pas assez « connue », Ashley Narman a affirmé trouver « inutiles » les craintes des personnes voulant venir en Turquie à partir de l’Europe pour passer leurs vacances. 

« Je dis toujours à mes proches qu’il n’y a aucun problème en Turquie, que chaque jour le soleil se lève et que c’est une endroit plein de sérénité »,a-t-elle conclu. 

Pour sa part, Gary Bennett, d’origine anglaise, a lancé « Dix ans auparavant, j’étais venu ici pour des vacances de trois mois. Depuis, je n’ai pas pu me détacher de la Turquie.»

« J’ai visité de nombreux pays dans le monde, aucun n’est aussi sûr que la Turquie. Quand vous allez faire vos courses quelque part et qu’il vous manque quelques pièces, ils vous donnent vos produits en disant que vous pouvez lui amener le reste le lendemain. En Angleterre, vivre une situation similaire est impossible. La Turquie est ma seconde patrie», a déclaré Bennett. 
 

(AA) 



SUR LE MEME SUJET