Sanctions américaines contre 33 fonctionnaires et entités russes

Trente-trois fonctionnaires et entités russes associés aux industries de la défense et du renseignement de Moscou ont été mis sur la liste noire du Département d’Etat américain

Sanctions américaines contre 33 fonctionnaires et entités russes

Trente-trois fonctionnaires et entités russes associés aux industries de la défense et du renseignement de Moscou ont été mis sur la liste noire du Département d’Etat américain.

Cette sanction signifie que toute personne effectuant une "transaction significative" avec les personnes désignées sur la liste noire sera automatiquement la cible de sanctions américaines, selon une loi adoptée par le Congrès en 2017.

Cette loi, appelée CAATSA (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act), autorise le président à prendre des mesures économiques contre la Russie et d’autres pays. Toutes les personnes et entités russes ont été ajoutées à la liste des sanctions de la CAATSA.

Plus tôt dans la journée, le président américain Donald Trump a signé un décret autorisant le secrétaire d'Etat Mike Pompeo et le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin à prendre les mesures nécessaires pour poursuivre la mise en œuvre de la loi.

Pompeo a donc mis les 33 entités et responsables russes sur la liste noire.

Il a également décidé de sanctionner le Département du développement de l’équipement (EDD) ; l’institution chinoise d’armement, et son directeur, Li Shangfu, pour avoir conclu des "transactions significatives" avec le corps principal d'exportation d'armes de la Russie, Rosoboronexport, déjà sanctionné par Washington.

Le Département d’Etat a déclaré que l'EDD était impliqué dans l’achat d’avions de combat Su-35 et d’équipements liés aux systèmes de missiles sol-air S-400. 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET