Yildirim : « il n’y a aucune différence entre l’organisation terroriste guléniste FETO et DAESH »

Le Premier ministre Binali Yildirim a fait savoir qu’il n’y avait aucune différence entre l’organisation terroriste guléniste (FETO) qui est l’auteur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, et l’organisation terroriste DAESH

Yildirim : « il n’y a aucune différence entre l’organisation terroriste guléniste FETO et DAESH »

Le Premier ministre Binali Yildirim a fait savoir qu’il n’y avait aucune différence entre l’organisation terroriste guléniste (FETO) qui est l’auteur de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016, et l’organisation terroriste DAESH.

Dans le cadre de sa visite aux Etats-Unis, M. Yildirim a visité le complexe de la mosquée du Centre turco-américain de la culture et la civilisation, construite par la direction des Affaires religieuses.

Après la visite dans ce complexe présidentiel inauguré le 2 avril 2016 dans l’Etat du Maryland par le président Recep Tayyip Erdogan, M. Yildirim s’est adressé aux représentants de la communauté musulmane.

Il a rappelé la tentative sanglante de coup d’Etat, menée par FETO.

« Des traitres qui se sont infiltrés dans notre Etat et notre armée, n’ont pas hésité à massacrer 250 de nos citoyens. Ils ont également blessés 2.193 autres » a rappelé le Premier ministre turc.  

M. Yildirim a souligné que les travaux continuaient dans le cadre du droit, depuis ce temps (un an et demi) pour déchiffrer la structure secrète de cette organisation terroriste aux mains tâchées de sang.

« Le chef de FETO n’est pas un religieux mais un terroriste aux mains tâchées de sang. Il n’y a aucune différente entre DAESH et FETO. Les deux piétinent les valeurs universelles de l’islam. Les deux massacrent des musulmans » a-t-il poursuivi.

En tant qu’amie de la Turquie, M. Yildirim a demandé à la communauté musulmane des Etats-Unis de rester loin des écoles et centres culturels liés à FETO. « N’acceptez pas les partisans de FETO parmi vous et ne les laissez pas vous tromper » a-t-il appelé.

M. Yildirim a fait savoir que l’extradition du chef de FETO avait été demandée aux instances américaines afin qu’il rende des comptes devant la justice pour ce qu’il a fait, notant que le processus est en cours.

« Tout comme jusqu’à ce jour, nous attendons le maintien des aides de la communauté musulmane des Etats-Unis à ce sujet. D’ailleurs vous, nos frères musulmans, ne nous avez pas laissés seuls dans les manifestations organisées l’année dernière le 17 juillet et le 7 août devant la Maison Blanche par le Comité d’orientation turco-américain, pour protester contre FETO et demander l’extradition de son chef. Votre soutien a été un message très important au public et aux médias américains. Cela permettra peut-être de mieux faire comprendre que le chef de FETO n’est pas un penseur musulman mais un traitre sournois en quête de force politique » a assuré M. Yildirim.  



SUR LE MEME SUJET