"Nous sommes ravis de la focalisation de la Turquie sur les pays d’Amérique centrale"

Le ministre guatémaltèque des Affaires étrangères, Carlos Raul Morales, a affirmé que la Turquie représente pour eux une économie et un pays important

"Nous sommes ravis de la focalisation de la Turquie sur les pays d’Amérique centrale"

Le ministre guatémaltèque des Affaires étrangères, Carlos Raul Morales, a affirmé que la Turquie représente pour eux une économie et un pays important, notant être ravi de « la focalisation de la Turquie sur les pays d’Amérique centrale.» 

En marge d’une visite à Ankara pour effectuer des entretiens bilatéraux, mercredi, le chef de la diplomatie guatémaltèque a commenté les relations Turquie-Guatemala au micro de l’Agence Anadolu (AA). 

Lors de l’entretien, Morales a affirmé qu’il se rendra à Istanbul, jeudi, pour participer au deuxième forum des ministres des Affaires étrangères, de la Turquie et des Etats du Système d'intégration centre-américain (SICA). 

Il a tenu a souligné que les pays d’Amérique centrale représente un marché important et grand. 

« Nous sommes une structure ayant des relations économiques et politiques très importantes. Par ailleurs, nous sommes ravis de la focalisation de la Turquie aux pays d’Amérique latine, et surtout, aux pays d’Amérique centrale», a-t-il dit.

Notant que des vols directs ont été mis en place entre Istanbul et Panama et que ceci a une importance pour les relations bilatérales, Morales a déclaré : « Ceci nous donne la possibilité d’unifier nos visions communes.»

Morales est ensuite revenu sur l’ouverture de l’ambassade du Guatemala à Ankara, ce mercredi. 

« Pour nous, l’ouverture d’une ambassade est vraiment un sujet difficile. Mais la Turquie est un pays très important pour le Guatemala qui a procédé à l’ouverture d’une ambassade dans notre pays deux ans auparavant »,a-t-il dit.

En outre, le chef de la diplomatie guatémaltèque a souligné leur objectif d’augmenter le volume du commerce bilatérale qui est actuellement de 60 millions de dollars US.

« La Turquie et le Guatemala doivent travailler ensemble pour augmenter les investissements mutuels. Nous disposons de nombreuses occasions pour travailler ensemble », a-t-il scandé. 

Revenant sur les bonnes relations politiques entre les deux pays, Morales a estimé que la Turquie est un pays important de la région, de par son économie forte et ses près de 80 millions d’habitants.

« Cette ambassade est un point direct de connexion qui permettra le développement de nos relations économiques et politiques avec la Turquie », a-t-il souligné. 

« La Turquie est une économie et un pays important pour le Guatemala. C’est pourquoi nous ouvrons une ambassade en Turquie et pas dans un autre pays », a-t-il conclu.

 

AA



SUR LE MEME SUJET