Etats-Unis : FETO qui veut ouvrir une nouvelle école à charte, falsifie les documents officiels

Les responsables rapportent que les deux requêtes de FETO comportent des noms de rues qui n’existent pas dans la ville et que l’une des adresses citées est celle d’un terrain vierge

Etats-Unis : FETO qui veut ouvrir une nouvelle école à charte, falsifie les documents officiels

L’organisation terroriste guléniste (FETO) qui a voulu ouvrir une nouvelle école à charte à New Jersey aux Etats-Unis, a falsifié les documents officiels.

Selon un article du site « NorthJersey.com », les responsables de la ville de Linden ont indiqué que les requêtes déposées auprès du département Scolaire de New Jersey pour l’ouverture d’une école à charte, sont fausses.

Les responsables rapportent que les deux requêtes de FETO comportent des noms de rues qui n’existent pas dans la ville et que l’une des adresses citées est celle d’un terrain vierge. Dans un autre document, il y a le nom et la signature d’une femme qui dit n’avoir jamais vu ladite requête auparavant.

Les signatures dans plusieurs pétitions appuyant l’ouverture de l’école « Union Arts and Science Charter School » seraient également fausses.

John Horre, un responsable de la police de Linden qui a travaillé trente ans dans la police, affirme s’être rendu aux adresses indiquées dans les pétitions pour confirmer l’existence des personnes qui les ont signées, mais que les résidents leur ont tous répondu ; « C’est mon adresse et j’y vis depuis plusieurs années. Cette personne ne vit pas ici ».

Horre rapporte que dans 19 adresses sur 24 qu’il a visitées, il a constaté que les noms cités dans les pétitions n’y vivaient pas.

La pétition déposée par l’organisation terroriste guléniste (FETO) en octobre 2015 pour l’ouverture d’une école, était signée par une femme décédée en 2007.

L’inspecteur des écoles de Linden, Danny Robertozzi affirme que ce n’est autre que de l’escroquerie et appelle à annuler la demande accompagnée de faux documents.

Robertozzi dénonce des « affaires obscures » dans la demande déposée pour l’ouverture de cette école et estime que s’il y a quelque chose d’illégale dans cette affaire, il se pourrait qu’il y ait eu des « choses frauduleuses » dans les précédentes demandes de FETO.

Les 7 écoles de l’organisation terroriste FETO à New Jersey ont bénéficié l’année dernière de plus de 60 millions de dollars de soutien financier et les fondateurs de certains de ces établissements scolaires avaient fait des dons politiques pour des centaines de milliers de dollars.



SUR LE MEME SUJET