• VIDEOS

Tunisie : 33 grands projets en vue

Lors d'un forum international sur les partenariats publics-privés, 33 grands projets ont été identifiés pour un coût de 13 milliards de dinars (4 milliards d'euros)

Tunisie : 33 grands projets en vue

Le gouvernement tunisien a exposé, mardi à Tunis, une série de grands projets aux investisseurs tunisiens et étrangers, à l'occasion de la tenue d'un forum international sur les partenariats publics-privés (PPP).

Il s'agit, entre autres, de la création de nouvelles autoroutes et lignes ferroviaires de grande vitesse (LGV) dans le sud et le nord-ouest du pays, de la construction de stations de dessalement des eaux de mer, de l'édification de zones logistiques, d'un port en eau profonde, d'une cité administrative devant regrouper la plupart des ministères et d'un pôle académique international.

Au total, un catalogue de 33 projets a été présenté au Forum international sur les partenariats publics-privés (PPPs) pour un coût global estimé à 13 milliards de dinars (4 milliards d'euros), dont la plupart sont "des projets structurés avec des études achevées et prêts à être mis en oeuvre en peu de temps" , selon le ministre tunisien du Développement, de l'investissement et de la Coopération internationale, Zied Laadhari.

"Nous ne sommes plus au stade de déclaration de bonnes intentions, de parts et d’autres, mais d’entrer dans le vif du sujet, sur la base de projets concrets", a-t-il insisté.

Le coup d'envoi du forum a été donné par le chef du gouvernement Youssef Chahed, en présence de plus de 1.000 participants dont 250 des représentants de bailleurs de fonds internationaux,

Parmi lesquels, figurent des hauts responsables de la Banque européenne de reconstruction et de développement (BERD) et de la Société financière internationale (SFI), filiale de la Banque mondiale.

Selon les organisateurs, quelque 45 entreprises françaises, 35 chinoises, 15 italiennes, 12 émiratis, 10 espagnoles et 7 turques, ainsi que d'autres britanniques, canadiennes et koweïtiennes ont fait le déplacement à Tunis pour prendre part au forum.

Pour Youssef Chahed, le but de ce forum est d'imprimer au pays une dynamique économique, à même d'impulser l'investissement et, partant, de booster la croissance.

Le chef de l'exécutif tunisien a, à cette occasion, mis l'accent sur l'importance que son gouvernement accorde à la dynamisation de la diplomatie économique pour conquérir de nouveaux marchés à côté du marché européen, principal partenaire de la Tunisie.

Il a fait ressortir l'orientation soutenue de la Tunisie vers le marché africain à travers la récente adhésion au Comesa (Communauté économique de l'Afrique australe) et à la Cedea (Communauté économique de l'Afrique de l'Ouest).AA


Mots-clés: grands projets , tunisie

SUR LE MEME SUJET