France : Le parquet de Paris poursuit un Franco-rwandais pour complicité dans le génocide

Il est reproché à l’accusé, chauffeur d’hôtel, d’avoir transporté des miliciens extrémistes Hutu, qui ont par la suite assassiné des Tutsi. Le bilan de ce terrible génocide est estimé à 800 mille morts.

France : Le parquet de Paris poursuit un Franco-rwandais pour complicité dans le génocide

Le parquet de Paris a demandé le renvoi devant la Cour d’assises de Claude Muhayimana, un franco-rwandais accusé de complicité dans le génocide de 1994, ont rapporté mercredi les médias français citant une source policière. 

Les juges d’instructions saisis doivent désormais se prononcer sur l’opportunité de la tenue d’un tel procès. Il est reproché à l’accusé, chauffeur d’hôtel, d’avoir transporté des miliciens extrémistes Hutu, qui ont par la suite assassiné des Tutsi. Le bilan de ce terrible génocide est estimé à 800 mille morts. 

La première arrestation de ce franco-rwandais remonte à avril 2014 à Rouen alors qu’il était employé municipal, suite à la plainte d’un collectif traquant les génocidaires.

Il avait immédiatement été mis en examen pour « crimes contre l’humanité et génocide » et placé en détention jusqu’en mars 2015, rapporte "La Depeche".

Finalement, le parquet de Paris le poursuit seulement pour des faits de complicité de ces crimes. Le président du collectif qui a déposé la plainte, cité par la même source, n’a pas caché sa déception : « nous sommes un peu déçus car il s’agit des massacres les plus importants du génocide mais nous notons positivement la demande de renvoi aux assises ».

Pour rappel, en France, depuis le génocide de 1994, seul deux condamnations ont été prononcées par la justice. Deux anciens maires ont été condamnés à la perpétuité, tandis qu’un Rwandais a écopé de 25 ans de réclusion criminelle. De nombreuses plaintes ont été déposées pour des faits similaires, concernant des individus qui se seraient réfugiés en France, poussant l’administration judiciaire à créer un pôle spécialisé dans ce type de crimes.AA



SUR LE MEME SUJET