Les organisations humanitaires réclament 434 millions de dollars pour secourir les Rohingyas

Les organisations humanitaires, chargées du secours des Musulmans Rohingyas, réfugiés au Bangladesh, ont indiqué, mercredi, avoir besoin 434 millions de dollars américains, dans les six prochains mois

Les organisations humanitaires réclament 434 millions de dollars pour secourir les Rohingyas

Les organisations humanitaires, chargées du secours des Musulmans Rohingyas, réfugiés au Bangladesh, ont indiqué, mercredi, avoir besoin 434 millions de dollars américains, dans les six prochains mois, pour sauver près de 1.2 millions de personnes, dont une grande partie d’enfants.

Le coordinateur des Nations Unis au Bangladesh, Robert Watkins, a souligné, dans une déclaration médiatique, que bon nombre de Rohingyas, réfugiés dans la région de Cox’s Bazar, souffrent d’un choc dur et vivent dans des conditions pénibles.

Watkins a précisé que l’afflux des réfugiés se poursuit au quotidien et que les prévisions indiquent l’arrivée d’au moins 91 mille autres personnes.

Il a ajouté que le plan de secours cible 1,2 millions de personnes, dont les réfugiés des musulmans Rohingyas et 300 mille parmi les groupes bangladais qui les accueillent.

«La réponse rapide des donneurs est primordiale pour que les organisations humanitaires puissent poursuivre leurs activités vitales pour sauver les Rohingyas au Bangladesh et assurer leur protection», a poursuivi Watkins.

Cox’s Bazar est une région du Bangladesh frontalière avec Myanmar. Les Rohingyas, qui fuient la violence de l’armée de Myanmar à Arakan, dans l’Ouest du pays fuient vers cette région.

Depuis le 25 août dernier, l’armée de Myanmar commet, avec les milices Bouddhistes, des crimes et des massacres contre la minorité des Rohingyas, faisant des milliers de morts et de déplacés parmi les innocents, selon des activistes locaux.

Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a indiqué, selon les dernières statistiques de l’organisation, que le nombre des Rohingyas qui ont fui au Bangladesh, provenant de la région d’Arakan, s’élève à 509 mille personnes. 

AA



SUR LE MEME SUJET