Myanmar: Des images satellite montrent l'étendue des destructions

Les régions détruites dans les attaques de l'armée du Myanmar et des moines boudhistes extrémistes dans l'Etat d'Arakan sont visibles sur des clichés satellite

Myanmar: Des images satellite montrent l'étendue des destructions

Les régions détruites dans les attaques de l'armée du Myanmar et des moines boudhistes extrémistes dans l'Etat d'Arakan sont visibles sur des clichés satellite.

L'Organisation de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch (HRW) a publié, vendredi, de nouvelles photos satellite attestant des incendies provoqués qui ont ravagé près de 450 habitations dans une zone où vit une majorité de musulmans proche de Maungdaw, ville de l'Etat d'Arakan au Myanmar.

Les photos satellite ont été enregistrées le 2 septembre, précise le responsable de secteur asiatique de HRW, Phil Robertson, avant de poursuivre :

"Ces images prouvent que les destructions ne sont pas limités aux zones reculées mais sont perpétrées jusque dans les périphéries urbaines comme à Maungdaw".

Robertson a rappelé que le gouvernement du Myanmar a l'obligation de protéger toutes les personnes se trouvant sur son sol et affirmé que si la sécurité n'est pas assurée dans les centres urbains, elle ne peut l'être ailleurs.

"Le gouvernement du Myanmar doit autoriser les observateurs indépendants à accéder à la zone afin de rechercher les causes des incendies et de l'exode vers le Bangladesh des musulmans de l'Etat d'Arakan. Le fait que l'armée et le gouvernement lancent des accusations sans en apporter la moindre preuve démontre l'urgence d'autoriser les journalistes et observateurs à se rendre sur place" a t-il lancé.

L'HRW avait auparavant publié d'autres clichés et montré l'ampleur des dégâts dans cette région.

Depuis le 25 août, l'armée du Myanmar procède, sous prétexte de lutte contre des militants armés, à des attaques contre les musulmans Rohingyas à Arakan, dans le sud-ouest du pays, provoquant une vague de condamnation à travers le monde, en particulier parmi les musulmans.

L’ONU a annoncé vendredi que le nombre de musulmans Rohingyas arrivés au Bangladesh depuis la province d'Arakan au Myanmar est passé à 270 mille.

 

AA



SUR LE MEME SUJET